Conseils de lecture

Cerfs-volants

Auteur : Eva Bensard - Illustrateur : Julie Guillem

De la Martinière jeunesse

16,90
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
19 octobre 2018

Conseillé par les Librairies Sorcières Le Bateau Livre à Lille

Si cet ouvrage dévoile quelques savoir-faire techniques sur l'art de savoir faire voler les cerfs-volants, il nous donne surtout toute l'étendue des domaines dans lesquels le cerf-volant a été utilisé avant de devenir un sport et un hobby. Saviez-vous par exemple qu'en Thaïlande, les cerfs-volants sont dotés de qualités féminines ou masculines ? Que, pour les Asiatiques, ils portent bonheur ? Que, selon la culture, on peut faire ronronner, chanter comme des cigales, ou l'entendre faire le son de la harpe ? Que les fous de cerfs-volants sont appelés les «tako kichi» ? Vous ne le saviez pas ? Alors, sans plus tarder, ouvrez cet album qui à coup sûr vous surprendra !

— Conseillé par les Librairies Sorcières Le Bateau Livre à Lille


Mon bison
15,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
19 octobre 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière La Boîte à Histoires à Marseille

Quand elle l’a rencontré pour la première fois c’était le printemps et elle n’avait que quatre ans. Lui, énorme bison dans les hautes herbes, elle petite fille blottie dans les bras de sa maman. Revenant tous les jours au même endroit, elle a réussi a apprivoiser l’animal ou peut-être est-ce lui qui l’a adoptée. Ils passent du temps ensemble, mais au printemps le bison est parti rejoindre les siens, lui promettant de revenir chaque hiver.

La petite fille l’a attendu puis quand le sol s’est recouvert de neige, le bison a reparu. Ils partagent tous deux une belle et grande complicité, se racontant leurs journées et toutes ces petites histoires qu’on ne confie qu’aux vrais amis. «Ces moments en sa compagnie me réchauffaient. J’aimais écouter le bruit de ses pas dans la neige poudreuse. J’aimais cette goutte gelée au bout de son museau. J’aimais sa respiration. Simplement, je l’aimais tout entier ».

Les jours, les mois et les années passent sans qu’aucun des deux ne voie le temps filer. Ils vieillissent doucement, souvent blottis l’un contre l’autre, se racontant leur enfance et les plus tendres souvenirs qu’ils ont gardés chacun de leurs mamans disparues. «Et puis, un matin d’hiver, il n’est pas venu. J’ai marché longtemps à sa recherche. En m’éloignant dans la forêt, je redevenais la petite fille au bison ».

Cette narration a la première personne donne beaucoup d’épaisseur au texte et de puissance poétique à l’histoire qui nous balade entre imaginaire enfantin et récit fantastique. On est d’emblée saisi par l’envoûtante simplicité du style, la sobriété des descriptions et la tendresse des dialogues. Les illustrations, principalement au fusain sont remarquables, avec ce travail feutré sur les gris et les noirs, tantôt denses et profonds, tantôt légers et presque transparents. Le blanc vient ainsi occuper tout l’espace libre de la page et faire vibrer en contrepoint silhouettes et paysages. Première parution d’une jeune illustratrice, cet album émouvant et parfaitement maîtrisé classe d’emblée Gaya Wisniewski dans la cour des grands et assoit les éditions MeMo dans leur rôle de dénicheurs de talents. Bravo bravo bravo !

— Conseillé par la Librairie Sorcière La Boîte à Histoires à Marseille


La sorcière dans les airs
15,75
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
19 octobre 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Larcelet à Saint Dizier

Après "Gruffalo" et "Petit Gruffalo" (deux histoires à faire peur) Julia Donaldson et Axel Scheffler nous racontent l’histoire d’une sorcière juchée sur son balai affrontant une météo déchaînée. Elle perd successivement chapeau, nœud et baguette ; mais heureusement elle peut compter sur l’aide d’un chien, d’un oiseau et d’une grenouille pour retrouver ses accessoires. Notre gentille sorcière leur fait alors une place sur son balai… qui finit par céder sous le poids de son chargement. Et voilà notre sorcière contrainte d’atterrir aux pieds d’un dragon menaçant …

Une pochette ensorcelée regroupant l’album dans la collection Heure des Histoires et le DVD du film d’animation, le tout dans un petit fourreau tout doux qui peut servir de sac à bonbons pour Halloween.

— Conseillé par la Librairie Sorcière Larcelet à Saint Dizier


Ici et là, les maisons d'Akira
15,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
19 octobre 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière L'Oiseau Lire à Visé

«Ma première maison était tiède et douce comme l'eau où je baignais. A travers les parois vivantes, j'écoutais les bruits du monde. Je mangeais et buvais sans avoir rien à demander. A l'abri de tout, j'entendais une voix tendre et je recevais des caresses. C'était le bien-être et la paix.»

Depuis cette première demeure qu'il faudra bien quitter (eh oui, la vie tend les bras au nourrisson quand il est prêt), Akira grandit et s'attache à d'autres maisons. Il en connaîtra huit. Huit maisons que la vie, l'aventure, la découverte du monde lui feront habiter.

Un très bel album pour parler d'une vie qui s'accomplit, d'une vie dite avec poésie et illustrée avec tendresse.

— Conseillé par la Librairie Sorcière L'Oiseau Lire à Visé


Qui suis-je ?

Les Grandes Personnes

24,50
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
19 octobre 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Comptines à Bordeaux

« Qui suis-je ? Suis-je un fruit pensant ? Un fruit tendre avec sentiments ? … Je suis le magnifique fruit du dragon ! Et moi, l'incroyable papaye verte ! Suis-je un fruit exotique ? Un fruit d'été ou d'hiver ?»

En 34 portraits photos, Claire Dé s'amuse avec les fruits et légumes dans un livre frise de 7 mètres de long à afficher recto ou verso pour découvrir l'incroyable diversité de ce que nous pouvons mettre dans nos assiettes. Mis en situation, sculptés, disposés en nature morte, reproduisant des visages, se transformant en instruments de musique ou en déguisements, le dernier opus de cette artiste toujours surprenante vous donnera envie de jouer avec la nourriture et de découvrir les saveurs de cette petite galerie survitaminée. Fruit d’un projet de plusieurs mois au cours desquels elle a installé son appareil photo dans les crèches et centre aérés, ces portraits d’enfants et de fruits se répondent joyeusement.

« En résidence en 2017 dans les villes de Vaulx-en Velin et de Loudun, j’ai installé un studio photographique dans la salle de vie des bébés, tout en leur apportant à chacune de mes visites, de beaux fruits du monde entier. De ces séances de jeux gourmands est né cet album où fruits et enfants ne semblent former qu’une seule et même famille. »*

Un ouvrage qui se feuillette, s'expose ou se transforme en jeu de devinettes et d'associations (grâce aux cartes détachables qui sont fournies avec le livre) et que l'on peut explorer à loisirs en rêvant d'une bonne salade de fruits.

— Conseillé par la Librairie Sorcière Comptines à Bordeaux