D'entre les ogres

Baum - Dedieu

Seuil jeunesse

15,00

Nominé Prix Sorcières 2018 - CARRÉMENT BEAU MAXI

Au milieu de la forêt, un couple d’ogres trouve «un panier qui pleure». C’est un enfant, une petite fille qu’il nommeront Blanche et qui deviendra la princesse de leur royaume. Blanche grandit dans l’amour de ses parents mais commence à poser des questions dérangeantes. Pourquoi ne mange t-elle pas la même chose qu’eux ? «Pourquoi ne les suit-elle pas, la nuit, quand ils chassent ? Quelle est cette odeur dans la cave? ». Effondrés mais conscients de leur différence, les ogres décident de rendre l’enfant à ses semblables. L’ogre est alors fait prisonnier par la foule mais «on ne fait pas de procès à un mangeur de chair humaine. On le condamne et on le tue»… En refermant cet album effrayant et bouleversant à la fois, le lecteur ne sait pas ce qu’il advient de l’ogre aux mains des bien-pensants. Il sait en revanche, comme Blanche, que ces parents imparfaits, ces parents différents, sont bien les siens : des parents aimants. Et que nul amour ne se cache dans la foule qui pense savoir ce qui est juste et qui mérite de monter sur l’échafaud. Un texte bref et incisif et des images sombres où se glisse pourtant une grande tendresse, les auteurs réussissent un album magistral qui donne matière à penser.

Minute papillon !

Nominé Prix Sorcières 2018 - CARRÉMENT BEAU MINI

Voici l'histoire d'une chenille. Oh pardon, d'un ogre... Enfin, ça, c'est la chenille qui le dit – même si les enfants ne s’y tromperont pas. Bon, la chenille a faim. Et c’est bien la preuve qu’elle est un ogre : un ogre n’a-t-il pas toujours faim ? Alors l'auteur lui propose des légumes verts. La chenille peut choisir sur la planche de gauche, tous les légumes sont dessinés. Oui, mais elle déteste les légumes et préfère manger du poisson. C'est normal… puisqu’elle vous répète qu'elle est un ogre ! La voici, maintenant, qui goûte une aubergine, mais une chenille-ogre, ça préfère les baleines aux aubergines. Et d’ailleurs aux fruits, aux champignons, aux courgettes, aux tomates, aux poivrons, et à tutti quanti, l'ogre dans la chenille préfère les petits oiseaux, les dinosaures, les petits lutins, un lapinou... voire un enfant. Et l'ogre dans la chenille grossit, grandit, et se pare de couleurs. D'abord du vert comme les haricots, du mauve comme l'aubergine, du jaune comme la poire... Jusqu'à ce que ce fichu ogre ne soit plus une chenille mais un... papillon. Que vous souhaitiez parler des légumes, des fruits, du printemps ou de la mue des papillons, cet album, à la fois ludique et enchanteur, met tout le monde de bonne humeur (et vous constaterez par la même occasion qu’une chenille, c’est incontestablement un ogre !).

Robot sauvage

Gallimard Jeunesse

13,50

Nominé Prix Sorcières 2018 CARRÉMENT PASSIONNANT MINI

Tout commence par une tempête et un naufrage. Un cargo qui coule en pleine mer, laissant échapper cinq caisses de sa cargaison qui dérivent et finissent par se fracasser sur les rochers bordant une petite île… Toutes, sauf une, qui parvient miraculeusement en bon état sur le rivage. Dans cette caisse se trouve un robot, flambant neuf. Il suffit d’une loutre curieuse et d’un heureux coup de patte pour que le robot s’active et parte à la découverte de ce nouvel environnement.
ROZZOUM 7134, ou plus simplement Roz, découvre qu’elle est dotée d‘un puissant instinct de conservation et qu’elle va devoir prendre des mesures pour survivre dans cet endroit hostile. C’est en observant les animaux qui vivent sur l’île que Roz va peu à peu apprendre à s’adapter à la nature et même, à se faire des amis.
Peter Brown réunit dans ce roman deux de ses passions : la nature et les robots. «[…] que ferait un robot intelligent perdu dans la nature ? ».
Les déboires et aventures de Roz – irrésistible Robinson futuriste – se déroulent en quatre-vingt courts et captivants chapitres au cours desquels la personnalité de Roz s’étoffe et se complexifie. Robot sauvage est un roman d’apprentissage plein de charme, un hymne à l’amitié, à la nature et qui soulève beaucoup de questions sur l’humanité.