Un livre essentiel à partager sans aucune retenue

Si on trouve pour les plus jeunes enfants des ouvrages autour du corps humain, de la sexualité et si la représentation du corps masculin est souvent assez complète, ce n'est pas du tout le cas (quelle surprise ! Et cela explique sans doute beaucoup de choses...) pour le corps féminin. Vocabulaire approximatif. Schémas incomplets. C'est quand même assez fou de penser qu'il n'y avait pas ou si peu d'ouvrages bien fichus sur ce sujet.
C'est en partant de ce constat que les deux autrices - Tiphaine Dieumegard, sage femme et Mathilde Baudy, prof d'arts appliqués - ont voulu réaliser cet ouvrage.
Le résultat est vraiment très très réussi. Simple d'accès, avec un vocabulaire précis et complet, cet ouvrage - très beau qui plus est - permet aux jeunes filles comme aux jeunes garçons (et sans doute les plus vieux aussi mais chhht !) d'aborder enfin l'anatomie du sexe, son fonctionnement et des choses de l'intimité avec simplicité.

Soyung LEE

Des Éléphants

15,00

Un peu de tendresse pour le petit crapaud rouge en nous

Crapaud blanc et crapaud rouge se connaissent depuis toujours et sont meilleurs amis. Seulement plus le temps passe, plus crapaud rouge est dérangé par le fait que crapaud blanc ait d'autres amis. Il se sent délaissé, jaloux et triste si bien qu'un jour, ce trop plein d'émotions explose jusqu'à mettre en péril son amitié avec crapaud blanc. Deuxième album de l'autrice et illustratrice coréenne Soyung Lee, Ce n'est pas grave mon crapaud est écrit avec beaucoup d'intelligence et de tendresse. A travers cette histoire, elle explore les relations humaines et les émotions qui nous traversent avec une grande finesse, nous replongeant dans ce passage difficile de l'enfance où il faut apprendre à apprivoiser ses émotions. Car si chacun·e a un petit crapaud rouge en soi, ça fait toujours du bien de s'entendre dire « Ce n'est pas grave, mon crapaud. »

Victoire De Changy

Cambourakis

16,00

Pas de nom pour le bison

Cet album, on l'attendait avec impatience tant les mots de Victoire de Changy alliés aux traits de Marine Schneider nous avait touchés dans L'ours Kintsugi. Le bison non-non donc, qui marque leur nouvelle collaboration, ne nous a pas déçu ! Il raconte l'histoire d'un petit bison qu'on choisit d'appeler non-non car c'est la réponse qu'on croit lire dans ses yeux chaque fois qu'on lui pose une question. Mais sa rencontre avec un homard pourrait tout changer pour le bison non-non... Un album au texte espiègle et mélodique qui s'allie à merveille aux couleurs et à la poésie des illustrations.