JE SUIS LA MEDUSE

Éditions les Fourmis rouges

17,90

Nominé Prix Sorcières 2017 - catégorie Albums

La méduse vogue, flotte, s’évase, dérive… On la suit. Elle danse au gré des flots, voluptueusement, sans penser et se laisse porter par les courants. Parfois, elle embrasse les gens sans le vouloir... mais ils se sauvent ! Dans cet album, elle croise d’ailleurs le bain d’une petite fille et sa caresse la brûle : leur lien naît dès cet instant précis et durera toujours… Béatrice Fontanel narre ici la vie d’une prédatrice des mers. Pari un peu gonflé de vouloir attendrir les lecteurs avec un être qui inspire tant l’hostilité. Mais on s’y laisse prendre et la dimension écologique en sus, est subtile mais claire. Alexandra Huard nous captive avec un dessin bourré d’élégance et des couleurs flamboyantes. Entre crainte et fascination, le lecteur ne peut que se laisser séduire par le trait et la palette déployés dans ces illustrations somptueuses. Courez découvrir ce baiser de la méduse !

Quand le monstre naîtra

Nicolas Michel

Talents hauts

16,00

Conseillé par la librairie Sorcière Chantepages à Tulle

Lucile, devenue grand-mère, raconte à sa petite fille sa vie d'autrefois.
En 1939, Lucile est une petite fille pleine de vie, et toujours prête à faire des bêtises.
Lorsque Elsa et Emmanuel emménagent dans la ferme de ses parents, elle y découvre un refuge, une écoute.
Mais l'ombre de la guerre plane sur ce bonheur, et tout bascule le jour où ses parents chassent Elsa et Emmanuel. A cela s'ajoute l'arrivée prochaine d'un petit frère ou d'une petite soeur : "le monstre".

Les regards inquiets, les conversations d'adultes, les non-dits deviendront le quotidien de cette petite fille. C'est avec justesse et talent (haut !) que Nicolas Michel mène ce récit. Un regard d'enfant sur la guerre, un récit bienveillant d'une grand-mère sur son enfance.

Une lecture essentielle pour que jamais l'on n'oublie que les enfants sont bien trop souvent victimes de nos conflits d'adultes.

Le pays des Chintiens / La grande forêt

Nominé Prix Sorcières 2017 - catégorie Albums

C'est comme si Anne Brouillard donnait un nom à l'univers qu'elle nous dessine depuis ses débuts.

Il s'appelle le pays de La Chintia et comprend onze régions: lointain, glacé, humide, montagnes bleues, désert noyé… On s'attend à y croiser des Moomins ou Bilbot le Hobbit.

Ses héros sont Killiok le chien et Véronica, et ils vivent au nord du Lac tranquille. Il y pleut depuis des jours et la disparition de leur ami Vari Tchésou, le magicien rouge, les inquiète et les pousse à partir dans la mystérieuse Grande Forêt. On y croise des corbeaux, des chats, Mystère et Miroir, Suzy le cheval, une femme accueillante dans son refuge et des bébés mousse, nœuds du mystère... Il s'agit de retrouver une roulotte puis un laboratoire en évitant les Nuisibles.

Au fil des chapitres l'aventure, entre illustration et planches de bande dessinée, nous balade sur quatre-vingts pages de merveilles. Les arbres sont là, les maisons aussi et même les trains. On prépare des sacs à dos bien fournis, on goûte, on échange, on dort. L'aventure est au gré des nombreuses rencontres curieuses faites par les deux amis. Une immersion dans un monde imaginaire envoûtant, plein de fantaisie dont on aime la narration, les tons, les couleurs...tout !