Les Inséparables, Lucas s'est fait traiter de fils de lute, 2

Conseillé par la Librairie La Boîte à Histoires à Marseille

Une petite collection de première lecture qui décoiffe, aussi mimi à regarder que rigolote à bouquiner, ça vous tente ? Et pas que rigolote, figurez-vous, pertinente, impertinente et décalée juste comme il faut. C’est la bande des Inséparables qui nous propose ça, aux éditions Milan ! Les Inséparables, c’est une bande de six gamins, Tom, Juliette, Lucas, Léa, Parfait et Aminata, six copains pour la vie qui partagent les petits et les gros soucis de tous les jours. Aminata par exemple, elle aimerait bien s’acheter des petits bracelets porte-bonheur, et aussi une glace à la pistache et puis aussi un maillot de foot et des nouvelles barrettes sympas … mais il lui faut des sous ! Et même beaucoup de sous puisque tant de choses lui font envie ! Heureusement, sa maman accepte de lui donner un peu d’argent de poche tous les mois. Et c’est là que les ennuis commencent …
Voilà des petites tranches de vie parfaitement croquées, très ancrées dans la réalité des enfants et qui abordent avec pertinence les inquiétudes qui peuvent les traverser à cet âge un peu charnière où l’on commence à sortir du giron familial pour goûter à l’autonomie. On pensera inévitablement à l’illustre série des Max et Lili qui aborde aussi ce genre de problématique, mais on trouve à mon sens dans cette collection un ton décalé, un petit pas de côté dans le texte qui en font toute sa saveur. Les illustrations sont très fraîches, pleines de gaieté et de couleurs et elles accompagnent généreusement le texte dans ces mini romans graphiques où se mêlent récit et BD. A noter en plus que les enfants sont de toutes les couleurs, semblent venir de milieux différents et on se réjouit de cette joyeuse diversité souvent trop absente des collections formatées de premières lectures (pas toutes, hein, of course ). C’est chouette comme tout ! Et on peut commencer à les lire tout seul en fin de CP ou en CE1. Essayez donc et vous m’en direz des nouvelles !

Véro, Librairie La Boîte à Histoires à Marseille

Pour retrouver les derniers conseils de lecture des Librairies Sorcières, cliquez ici ! - Pour recevoir chaque matin deux conseils directement dans votre boîte mail, cliquez là! - Bonnes lectures à toutes et tous! ;-)

Ce n'est pas mon chapeau !
12.90

Conseillé par la Librairie L'Autre Rive à Nancy

Le premier album de Jon Klassen publié en France, "Je veux mon chapeau" (éditions Milan, 2012), illustrait brillamment le principe du « Qui s’excuse s’accuse », et il contenait déjà une bonne dose d’humour noir. Celui-ci (Milan, janvier 2013) est le deuxième album qui nous est arrivé de ce jeune auteur canadien. Il met en scène un mignon petit poisson qui a dérobé à un gros poisson taciturne le chapeau melon que celui-ci portait sur sa « tête ». Le petit se dirige vers un endroit qu’il croit connu de lui seul, pour s’y mettre à l’abri. Hélas ! ni son audace, ni sa ruse, ne le préserveront des représailles du gros.
Tout au long des pages, le petit poisson est seul à parler. Il est très satisfait du larcin qu’il a commis, même s’il affirme que voler un chapeau « ce n’est pas bien ». À deux reprises, ce gentil personnage s’adresse au lecteur directement, en le tutoyant, comme un ami. Parallèlement à ce monologue candide du petit, le déplacement du gros poisson nous est montré par de grandes images horizontales, et nous assistons à une série de mouvements minimalistes qui contredisent point par point les affirmations énoncées dans le texte. Après le drame, les trois dernières images, dont chacune emplit sa double page, ne sont plus surmontées de la moindre bande de texte, ce qui est l’équivalent d’un silence lourd de sous-entendus.
Cet album permettra aux enfants de découvrir l’humour pince-sans-rire des Anglo-Saxons. Dès quatre ans, ils apprécieront la subtilité des changements qui affectent l’expression faciale des personnages.
De quoi sont faites ces images, qui ne sont ni tout à fait dessinées, ni tout à fait peintes ? De collages et d’incrustations numériques, dirait-on. La chair des personnages, les paysages dans lesquels ceux-ci évoluent, sont traités par des découpages et des superpositions, et l’auteur s’efforce de suggérer l’aspect de tel matériau en découpant sa forme dans la photographie de tel autre… Du sampling graphique, en somme.

Jean-Luc, Librairie L'Autre Rive à Nancy

Pour retrouver les derniers conseils de lecture des Librairies Sorcières, cliquez ici ! - Pour recevoir chaque matin deux conseils directement dans votre boîte mail, cliquez là! - Bonnes lectures à toutes et tous! ;-)

Marius le chat, La citrouille géante, 4

Conseillé par la Librairie Comptines à Bordeaux

Au milieu des centaines de livres que nous recevons chaque année, et plus encore à l’automne, il arrive bien souvent que des petites merveilles (des « pépites » selon l’expression consacrée) nous passent entre les mains sans retenir notre attention. Heureusement, concernant les aventures de Marius le sympathique chat roux, après deux premiers volumes parus en septembre dernier ("Drôles d’idées" et "Une peur bleue !"), nous avons eu une seconde chance avec l’arrivée en ce début d’année, de deux nouveaux titres : "La citrouille géante" et "Le roi du patinage". Chaque volume rassemble quatre histoires reliées entre elles par un fil conducteur : activités d’extérieurs et de jardinage dans "La Citrouille géante" et jeux d’hiver pour "Le roi du patinage", qui toutes mettent en scène Marius et ses amis.
Tout est réussi dans ces vraies premières lectures (et il y en a si peu !) : les histoires qui sont drôles et bien écrites, avec des mots simples mais pas simplistes ; les images qui sont délicieusement classiques ; la mise en page très aérée qui rend la lecture – du texte comme de l’image – très facile. Il faut dire que leur auteur, Erwin Moser, n’est pas un inconnu. Auteur illustrateur autrichien, il publie depuis le milieu des années 70 dans son pays et plusieurs de ses livres (albums et courts romans) ont été traduits en France. La plupart d’entre eux, à l’exception notable du génial "Un Drôle d’invité" (L’école des loisirs, 1990), sont aujourd’hui indisponibles. Espérons que le succès des aventures de Marius, qui ne fait aucun doute et dont les prochains volumes sont annoncés pour le mois de mai, incitera les éditeurs à redonner vie à ces livres.

Ariane Tapinos, Librairie Comptines à Bordeaux

Pour retrouver les derniers conseils de lecture des Librairies Sorcières, cliquez ici ! - Pour recevoir chaque matin deux conseils directement dans votre boîte mail, cliquez là! - Bonnes lectures à toutes et tous! ;-)

EXPOSITION
From to , LIBRAIRIE COMPTINES À BORDEAUX

Nous ne nous lassons pas des albums de Mélanie Rutten, au point qu'en décembre 2015, nous avons, avec l'Association des librairies spécialisées Jeunesse - Librairies Sorcières, désigné l'un de ses derniers livres, "Les Sauvages", comme le meilleur album 2015 au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse ! Une nouvelle occasion d'exposer quelques unes de ses plus belles images …

More about it

From to , LIBRAIRIE DANS MA LIBRAIRIE À AGEN

Venez retrouver la librairie Dans Ma Librairie à la 11ème édition du salon Polar'encontre où vous pourrez rencontrer les auteurs suivants :
Amazing Ameziane
Thierry Chavant
Pascale Del Vecchio
Horne
Jef
Bernard Khattou
Stéphane Oiry
Vincent Perriot
Olivier Roman
Sandro
Claude Stassi
et un invité surprise !

More about it

From to , LIBRAIRIE L'AUTRE RIVE À NANCY

Sandra Poirot Chérif s’installera dans notre rayon jeunesse vendredi prochain, 12 février 2016, de 16 h 30 à 19 h, pour dédicacer à vos enfants les nombreux albums dont elle est l’auteur ou l’illustratrice. Ce jour-là, dans notre espace jeunesse, vous sera dévoilée une exposition d’originaux et de sérigraphies de Sandra Poirot Chérif, que vous pourrez visiter jusqu’au samedi 5 mars.

More about it