Conseils de lecture

Un éléphant ne peut pas grimper à un arbre…
15,50
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
11 octobre 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Librairie Le Neuf

Kotimi est née à Tokyo. Elle nous offre ici une histoire randonnée toute tendre et douce. On y suit, tour à tour, un éléphant certes trop lourd pour monter dans un arbre, mais il peut l’arracher, un oiseau trop petit mais qui vole et peut s’installer au bout d’une branche, un chat qui ne vole pas mais qui sait se lécher, contrairement au hérisson qui peut cependant, lui, se mettre en boule. Et le paon, le serpent, que savent-ils faire?... Malicieux et espiègle, cet album est à lire et relire aux tout-petits qui sauront vite retenir le texte par coeur. Une histoire pour comprendre que l’on ne peut pas toujours faire ce que l’on veut, que chacun a ses limites mais chacun a aussi ses richesses, ses qualités et un savoir-faire dont il peut être fier. Les dessins au crayon, simples et expressifs, animés par de délicates touches de couleur accompagnent ce récit rythmé. Kotimi nous ravit une fois de plus. — Librairie Le Neuf


Nos bombes sont douces

Vinclère, Frédéric

Calicot

10,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
11 octobre 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Librairie La Courte Échelle

Joris a quitté le lycée pour se consacrer entièrement à sa passion, le football. Il en a toujours rêvé et son entourage l'a poussé vers une carrière professionnelle. Il n'est pourtant pas toujours à l'aise depuis qu'il passe les détections et échouera à celle qui devait le faire entrer dans le professionnalisme. Comment avouer son échec à ses parents, à ses amis, comment s'avouer vaincu? Le monde autour de lui s'écroule, une discussion à bâton rompu avec Jean-Philippe, son oncle, l'entraînera vers le militantisme. Il va combler le vide en s'impliquant activement chez les Poucets, une association faisant vivre les zones de friche. Il y rencontrera Danny un peu extrémiste, Maddie, Mathilde et Tiphaine, la jardinière créatrice de bombes à graines, des «bombes (qui) font vivre au lieu de tuer». Avec eux il milite pour préserver un espace vert voué à devenir une zone d'activités commerciales. La bataille sera rude, la lutte l'entraînera à faire des choix intellectuels, professionnels, amoureux. N'est-ce pas ça, l'adolescence, n'est-ce pas ça, la vie? — Librairie La Courte Échelle


Kini / le monde à bras le corps : une biographie d'Ella Maillart
16,50
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
11 octobre 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Librairie L'Herbe Rouge

Ce duo complice nous avait déjà donné un superbe Des fourmis dans les jambes à La Joie de lire en 2015, petite biographie de Nicolas Bouvier, autre grand voyageur Suisse dont Ella Maillart est l'aînée. Même veine d'êtres qui ne trouvent du sens à leur vie que dans les voyages et les rencontres... Ella, jeune fille des années 20, issue d'un milieu bourgeois et anti conformiste, sportive et indépendante veut aller voir la beauté du monde et comprendre pourquoi elle vit. À vingt-six ans, son premier grand voyage l'emmène en URSS. Sa quête la mènera plus tard en Asie où elle mènera une vie rude et passionnante. Entre chaque voyage, il lui sera nécessaire d'écrire, à la fois pour vivre et pour raconter. Son dernier grand voyage sera une recherche plus spirituelle en Inde. Elle a cherché partout des humains qui vivent en paix. C'est une femme qui va vivre très longtemps, riche de tous ses périples lointains et intérieurs. C'est un superbe portrait rendu par les mots et les images que ces deux autrices proposent à de jeunes lecteurs curieux d'ailleurs. — Librairie L'Herbe Rouge


La tribu des désormais, Tome 1
15,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
11 octobre 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Librairie Gens de la Lune

On se dit que l’on verra plus tard, qu’on a le temps et toute la vie devant soi; mais au final on ne sait jamais quand tout peut basculer… Elias a toujours vécu reclus, loin des décombres de la ville et de la violence des tribus, loin des poisons et des dangers que la nature a créés. Le jour où il assiste à la chasse d’une jeune fille alors qu'il avait rejoint le sommet du vieux château d’eau, son havre de paix, sa vie paisible deviendra un véritable enfer. Son père l'a prévenu, la ville est dangereuse et cruelle; et en voulant aider cette jeune fille, il tue son agresseur. Double erreur, car sa victime n'était autre que l'héritier de la tribu la plus puissante; et la fille un «monstre», l’un de ceux qui vivent de l’autre côté des ronces, sur les terres nocives… Rejeté et traqué par les siens, il n’aura d’autre choix que de fuir chez ces «monstres» qui ont toujours hanté ses pires cauchemars. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences, parfois les pires créatures restent encore les Hommes… Un récit haletant au coeur des origines d’un peuple qui paie l’inconscience de ses ancêtres. Dans ce premier tome d’un diptyque post-apocalyptique, Benjamin Desmares nous propose une réelle réflexion sur les conséquences écologiques de notre mode de vie. Dès 13 ans. — Librairie Gens de la Lune


Nos mains en l'air
14,80
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
11 octobre 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Librairie Les Enfants Terribles

Cette rencontre n’aurait jamais dû se produire. Car il n’y a, a priori, rien de commun entre un apprenti braqueur maladroit, désespérément honnête, et une orpheline aussi sourde qu’espiègle… Et pourtant si, une chose essentielle: le désir d’échapper à un destin tracé pour eux par d’autres… Lors d’un braquage foireux, Victor tombe sur Yazel, jeune fille de douze ans et futée, qui décèle immédiatement le potentiel de gentillesse chez ce cambrioleur malgré lui. Elle l’aide à mettre la main sur les bijoux de sa glaciale tante en échange de la promesse de revenir la chercher pour l’accompagner dans son projet d’évasion. Victor hésite, mais lui aussi cherche une issue à son impossible héritage familial… Voilà nos héros embarqués dans une échappée improbable à bord d’une vieille caisse, bientôt poursuivis par leurs familles respectives mais pas vraiment respectables. Coline Pierré signe avec Nos mains en l’air un très beau roman, empreint de grâce, de tendresse et d’humour. Victor et Yazel s’inventent une famille choisie, trouvent une langue commune et refusent toute forme de résignation… Une échappée belle, un éloge de la bienveillance… En français dans le texte: un livre qui fait du bien! — Librairie Les Enfants Terribles