Conseils de lecture

Joue avec Mirette en vacances

Joly Fanny / Audouin

Sarbacane

7,50
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
8 juillet 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Les Deux Arbres à La Ciotat

Un livre de jeux inspiré des albums Les enquêtes de Mirette : tests, portraits, ombres chinoises, coloriages, points à relier, coupables à trouver, labyrinthes, jeux des différences, phrases tronquées ou en désordre, mots mêlés… Il y en a pour tous les goûts et tous les genres, dans ces pages de jeux inédits ou extraits de précédents albums, comme Joue avec Mirette à Paris, Embrouille en Bretagne ou Que calor à Barcelone. Sans oublier les fameuses blagues de Jean-Pat ! À partir de 8 ans

Conseillé par la Librairie Sorcière Les Deux Arbres à La Ciotat


Mon chat sauvage

Simler, Isabelle

Courtes et longues

15,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
8 juillet 2018

Conseillé par la Librairie Le Cyprès / Gens de Lune

Chasseur impitoyable, expert en camouflage à l'ouïe affûtée et à la vigilance sans faille, mon chat n'a rien d'un animal domestique ! Méfiez-vous des apparences... L'étrange fauve a plus d'un tour dans son sac pour nous amuser. Isabelle Simler saisit avec justesse cet incroyable animal et nous offre un album universel d'une drôlerie infinie.

Conseillé par la Librairie Le Cyprès / Gens de Lune


COMMENT ELEVER UN RAYMOND
14,90
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
8 juillet 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière La Courte Échelle à Rennes

Un Raymond ? Késaco ? Vous avez bien un vieux tonton que l'on appelle Raymond... Cependant, que ferait-il sur votre canapé, entré chez vous par effraction ? Non, le Raymond dont nous parle Agnès de Lestrade n'est pas le mari de la sœur de votre père. Le Raymond du livre est "votre" Raymond - en tous cas, pour un temps. Vous l'accueillez minuscule et il habite avec vous jusqu'à devenir grand, aussi grand que vous.

Dans Comment élever un Raymond, Agnès de Lestrade se glisse dans la peau d'une documentariste, constate, rapporte les faits et livre un reportage distancié, donc tendre et drôle. De double-page en double-page, après avoir percé le mystère du Raymond, nous suivons ses évolutions, sous le regard ahuri et désopilant de ses parents. Le Raymond, objet de toutes les attentions, bien qu'il ne sente pas bon, le Raymond qu'il faut nourrir, même la nuit, le Raymond qui déteste le potiron et refait la déco, le Raymond qui disparait sous une tignasse filandreuse, et puis un jour, le Raymond qui... Émotion...

Marie Dorléans illustre le texte d'Agnès de Lestrade. Régalade ! Outre les détails évidemment épatants, la dessinatrice traduit avec empathie et humour les émotions des parents du Raymond. Nous sommes sous le charme, encore et encore.

Rassemblez-vous autour de Comment élever un Raymond, faites venir vos propres Raymond, petits, moyens, grands, invitez également les amis auxquels il arrive la même aventure et ensemble, poussez des "ah", des "oh", des "oui, ça c'est vrai !". Un grand moment.

Conseillé par la Librairie Sorcière La Courte Échelle à Rennes


Il faut sauver Saïd
8,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
6 juillet 2018

Prix Sorcières 2004

«La tour où j’habite n’a aucun avenir et ceux qui y habitent non plus, voilà ce que j’ai compris». Pour sauver Saïd, il faudrait l’extirper de cette cité qui le confine à fréquenter le collège Camille Claudel. Pourtant, il aime les mots, il a de bonnes aptitudes scolaires et il pourrait très bien réussir. Le problème c’est qu’il n’a pas choisi de fréquenter cette meute de sbires racketeurs qui n’en ont rien à faire de l’école. Pour sauver Saïd, il faudrait le délivrer des griffes de l’inéluctible violence qui l’assiège et le déchire. Celle du cousin Tarek qui, en tant que chef de meute, en porte fièrement l’étendard et suscite la terreur au cœur des plus tendres tels Saïd, son copain Antoine, ou encore Madame Beaulieu, la jeune et nouvelle enseignante. Celle du grand frère qui veut tuer tout ce qui est beau et rejette avec rage son appartenance à la culture française, et celle des parents, parce que fermer les yeux, c’est aussi contribuer à la prolifération de la souffrance…

L’écriture de Brigitte Smadja, puissante, et juste, va encore plus loin et dénonce les absurdités sociales qui engendrent cette violence. « Je resterai dans ce collège parce que c’est mon secteur, parce que même si je travaille bien, je n’ai pas le droit d’aller ailleurs ». Non il n’est «pas besoin d’être sculpteur pour devenir fou», voilà pourquoi il faut sauver Saïd !

Ce roman, troublant de justesse, n’en est pas vraiment un ; c’est la voix de tête du petit Saïd qui écrit juste pour lui, penché sur son cahier. Mais lorsqu’il en a norcit toutes les pages, il l’offre à Monsieur Théophile, son professeur d’histoire-géo. Je soupconne Brigitte Smadja d’avoir lu par-dessus son épaule (à moins que ce professeur d’histoire-géo, ce soit elle ?), car ce cahier, voilà qu’elle nous le tend à son tour afin que nous puissions dire aussi: «Je ne te lâcherai pas, Saïd. Tu peux compter sur moi».


KILL THE INDIAN IN THE CHILD
9,95
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
2 juillet 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière L'Oiseau Lire à Visé

"Tuer l'Indien chez l'enfant", telle était la devise des pensionnats catholiques canadiens, à une époque pas très lointaine. Ces pensionnats accueillirent des milliers d'enfants "sauvages" afin d'en faire de bons petits Blancs et d'éradiquer chez eux toute trace de cette "sauvagerie" qui ne plaisait pas, et ce, à grand renfort de violence, d'injustices et autres attouchements...

Mukwa a onze ans. Il vit avec ses parents, ses petites soeurs et ses chiens adorés dans les forêts de l'ouest canadien. Un lieu qu'il adore, mais qu'il va quitter pour aller, à regret, dans sa nouvelle école à quelques centaines de kilomètres. Dès le premier jour, il décide de s'enfuir au plus vite...

Il est difficile de croire que pareil endroit a pu exister. Et pourtant... Ce court roman est un magnifique hommage à tous ces enfants oubliés, une lecture forte en émotions. Elise Fontenaille est une auteure talentueuse que nous vous invitons à découvrir au plus vite.

Conseillé par la Librairie Sorcière L'Oiseau Lire à Visé