Conseils de lecture

La Lettre à Helga
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

La lettre à Helga est la réponse d'un vieil homme, à la femme qu'il a toujours profondément aimée. Une réponse qui arrive bien des années après le courrier d’Helga, à l’âge où un homme peut se permettre d’évoquer sans fard les faits et les sentiments de toute une vie. Cette longue lettre revient sur l’histoire d’un amour passionné et impossible dans les vastes paysages islandais aussi rudes que majestueux.

Mariés chacun de leur côté, Bjarni, éleveur de moutons et contrôleur du fourrage et Helga jeune paysanne, sont d’abord victimes des rumeurs malintentionnées des autres villageois avant de succomber au désir et à l’amour retenus depuis de longues années. Malheureusement, au début du XX° siècle, décider de quitter son foyer et ses terres pour s’inventer une nouvelle vie en ville n’est pas si simple...
Un roman charnel et envoûtant dans lequel le travail et l’amour de la terre sont dépeints avec autant de grâce que les sentiments humains.


La liste de Freud
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

A l'aube de la seconde guerre mondiale, les quatre sœurs de Freud s'inquiètent. Des rumeurs de plus en plus pressantes circulent au sujet du sort réservé aux Juifs. Elles supplient ce frère si influent de les aider à quitter l'Autriche, mais ce dernier refuse arguant que le peuple allemand dont il admire tant la culture ne peut se soumettre à de telles exactions. Pourtant, peu de temps après, il dresse une liste des proches qui l'accompagneront en Angleterre. Sur cette liste figurent son épouse, les membres de sa belle-famille mais pas ses sœurs qui, elles, resteront à Vienne avant d'être déportées au camp de Terezin...

C'est ainsi que débute ce roman foisonnant qui raconte l'histoire de la famille Freud, notamment de la cadette, Adolfina Freud, destin brisé par une mère maltraitante et ce frère faussement attentif. C'est par le prisme de cette figure familiale méconnue que l'auteur tente de restituer avec minutie une vision différente de la personnalité de Sigmund Freud, loin de l'image d'Épinal du père fondateur de la psychanalyse. Dans le Vienne des années d'avant Guerre, en pleine ébullition intellectuelle, ce roman ressuscite d'autres femmes oubliées dont le rôle auprès des grands artistes fut pourtant déterminant comme Klara Klimt ou Otla Kafka.


Trois grands fauves
18,00
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

Chaque nouveau livre de Hugo Boris est une surprise. Puisant dans des thèmes originaux et sans cesse renouvelés, il construit ses romans dans une langue délicate et mesurée.
Trois grands fauves est un roman inclassable sous forme de triptyque, qui nous parle de trois grands hommes célèbres, sortes de monuments ou de monstres sacrés : Danton, Hugo et Churchill. Quels liens peuvent unir ces géants que tout sépare jusqu’aux siècles où ils ont vécu ? A première vue aucun, et pourtant, tous ont été touchés de très près par la grande faucheuse tout au long de leur existence.

C’est avec ce postulat de départ que Hugo Boris tisse ce roman qui nous invite à découvrir ou redécouvrir ces destins hors du commun, touchés par des drames successifs mais toujours assoiffés de vie et désireux de laisser une empreinte. Danton, accidenté gravement à plusieurs reprises dans son enfance et veuf trop tôt, Victor Hugo qui perdra ses enfants les uns derrière les autres et Winston Churchill, né de parents très peu présents et précocement séparés et qui se confrontera aux réalités des champs de bataille Avec la liberté du romancier de ne retenir que certains éléments de vie, souvent méconnus mais significatifs et la justesse du biographe soucieux de vérité, Hugo Boris restitue l’intimité de trois destins de légende.


Le restaurant de l'amour retrouvé
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

De retour chez elle après une journée de travail, Rinco, une jeune japonaise, trouve son appartement complètement vide. Son petit ami est parti sans un mot, emportant tout ce qui constituait leur quotidien. Choquée par cette rupture inattendue et brutale, la jeune femme perd la voix. Totalement démunie, elle n'a d’autre choix que de retourner vivre chez sa mère à la campagne. Mais la jeune Rinco, élevée par sa grand-mère, entretient des relations plus que houleuses avec sa mère. A son arrivée, les choses sont d'autant plus compliquées que cette mère si fantasque s'est entichée d'un cochon qui partage sa vie...C’est pourtant là que Rinco, cuisinière de talent, se découvre un don : elle a le pouvoir de rendre les gens heureux en leur cuisinant des plats uniques, capables d’éveiller leurs sens et leurs émotions.

Le restaurant « l’Escargot » deviendra un lieu mythique empreint de magie, exaltant les parfums et les couleurs de la cuisine japonaise. Cette aventure savoureuse sera également l’occasion pour la jeune femme de tisser enfin des liens avec cette mère, personnage plus complexe qu'elle en a l'air. Humour, tendresse, générosité et gourmandise garantis !

Le restaurant de l’amour retrouvé est le premier roman d’Ito Ogawa, paru en 2010 au Japon, il a rencontré un beau succès et a été adapté au cinéma.


En vieillissant les hommes pleurent Suivi de L'Imaginot, roman
6,40
par (Librairie Le Neuf)
17 juillet 2013

Bouleversant

1961, Guerre d’Algérie mais c’est aussi le temps du passage au « modernisme » et Suzanne se débarrasse de son mobilier rétro au profit du formica. Suzanne est la femme d’Albert, ouvrier chez Michelin, qui regrette amèrement le temps des paysans. Gilles, le fils cadet, lecteur assidu de Balzac et « d’Eugénie Grandet » en particulier. Henry, l’ainé, appelé en Algérie.

L’Arrivée d’un poste de télévision dans la famille (le premier dans le village) et le passage d’Henry à l’émission « Cinq colonnes à la une » bouleverse le village. Passage de la lumière à la nuit. Sans tout dévoiler, la ligne Maginot fait une entrée remarquée, il y est question des mensonges de l’Histoire. Bouleversant.

A lire pour rendre hommage à ces hommes courageux qui ont fait les guerres. Vibrant hommage également aux gens de peu.

Un roman à mettre aux côtés des grands livres qui laissent une trace.