Conseils de lecture

Et soudain tout change
19,50
par (Librairie Le Neuf)
24 août 2013

Encore un grand coup !

 Camille et ses amis se préparent à passer le bac à la fin de l'année, tant dans l'angoisse de l'avenir que dans l'insouciance de l'adolescence. Ce qu'ils ne s'imaginent pas, c'est qu'ils vont devoir surmonter une épreuve bien plus ardue, qui soudera leur amitié plus que jamais.

Dès lors, ils devront vivre intensément chaque instant, et verront leur quotidien rythmé par les sentiments, les doutes et l'émotion. C'est ainsi que leur remise en question constante va leur faire découvrir la difficulté de grandir.

Gilles Legardinier nous plonge dans le monde des adolescents et nous rappelle combien cette période de la vie peut être chaotique et intense à la fois.
Un roman saisissant, qui ne manquera pourtant pas de vous faire rire !


En Amazonie, infiltré dans le

infiltré dans le "meilleur des mondes"

Fayard

15,00
par (Librairie Le Neuf)
21 août 2013

L’auteur, journaliste de 26 ans, se voit refuser l’entrée du géant Américain Amazon pour une enquête-entretien. Qu’à cela ne tienne, il décide d’infiltrer l’entrepôt de la multinationale en se faisant embaucher en CDD sur la plateforme logistique de Montélimar. Il intègre l’équipe de nuit et devient « pickeur » chargé d’extraire des milliers de produits culturels amassés sur des kilomètres de rayonnage, La Pléiade d’Albert Camus aux côtés des slips kangourous. Là où cela devient édifiant, ce sont les conditions dans lesquelles travaillent ces milliers d’intérimaires, fouillés, surveillés de jour comme de nuit comme aux belles heures du stakhanovisme aux ordres de contremaîtres planqués derrière des écrans. Un récit époustouflant à lire pour connaître les entrailles d’un soi-disant « meilleur des mondes » « Work hard, have fun, make history » (travaille dur, amuse-toi, écris l’histoire)


Compagnie K / roman

Éditions Gallmeister

23,10
par (Librairie Le Neuf)
21 août 2013

Un regard sur la guerre...

William March est un ancien combattant américain, rescapé de la première guerre mondiale. En voulant coucher son traumatisme sur papier, c'est dix années de sa vie qu'il a investi pour rédiger ce roman sensationnel.

Compagnie K se démarque d'abord par la manière dont le propos est tenu : il s'agit en fait de 113 témoignages fictifs très brefs (quelques pages chacun), émanant de 113 soldats américains de la compagnie k, engagée sur le front français pendant la première guerre mondiale.

Les points de vues se suivent, sans transition, sans explication, et donnent à voir le quotidien des soldats de la guerre, les pensées intimes, les frustrations, les rêves brisés, la camaraderie parfois et par dessus tout, l'horreur...

Un texte absolument bouleversant qui décrit la guerre sans fard et sans pathos, à partir des individus qui l'ont vécue. On en prend plein la vue, l'écriture est sèche, désabusée, et va droit au coeur de l'humain.

A lire absolument.


Tibet, dernier cri ! / chronique d'un voyage au pays des neiges
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

Le journaliste Eric Meyer vit depuis 20 ans en Chine où il a appris le mandarin.
Il n’avait jamais obtenu l’autorisation de se rendre au Tibet. Pourtant quelques mois après les émeutes de 2008, il a reçu le précieux laissez-passer qui lui a permis d’écrire un livre, terminé en 2012.
Pendant quinze jours, tout en respectant le programme officiel, Eric Meyer a observé les bouleversements que subit le Pays des neiges. Il a rencontré des Tibétains et des Hans favorables ou non à ces mutations voulues par Pekin.
Dans ce livre illustré de photos noir et blanc, il nous apporte un témoignage d’admiration sur le Toit du monde avec une note d’espoir sur son futur.

Rémi P.
Ami de la librairie le Neuf


Rome en un jour
16,90
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

Maria Pourchet, jeune sociologue vosgienne résidante à Paris avait réussi son coup avec « Avancer » premier roman paru aux éditions Gallimard lors de la rentrée littéraire 2012. Drôle, jubilatoire et pétillant sont les mots qui caractérisaient le mieux ce récit familial qui mettait aux prises une jeune femme en quête d’avenir au milieu d’une famille recomposée.
Maria remet le couvert si j’ose dire lors de cette rentrée littéraire 2013 en intitulant son roman « Rome en un jour » toujours chez Gallimard. Il y est toujours question de l’univers familial mais cette fois ci sous l’angle du couple.

L’histoire est simple et bien menée : Pour les 40 ans de Paul, Marguerite sa femme a organisé une fête surprise sur la terrasse d’un hôtel parisien. Les invités, cercle à vocation amicale qui aurait pu avoir de l’avenir, au nombre de douze (comme les apôtres ?) s’installent à la terrasse pendant qu’au même moment Paul et Marguerite se déchirent dans leur appartement qu’ils n’arrivent pas à quitter. Paul est installé devant son poste de télévision, Marguerite à la recherche d’un prétexte pour sortir. Petit à petit les non-dits se font jour, les ressentiments apparaissent, les « vacheries » pleuvent… une guerre larvée qui va leur échapper.
Et s’il le voulait, lui, détruire Rome en un soir ?
Maria Pourchet réussit là son second roman avec des personnages de notre époque « boboisés » par leur univers parisien. Un sens de la formule toujours aussi aiguisé et des mots qui sonnent justes. Il est loin le temps de Claude Sautet et de la franche camaraderie de « Vincent, François, Paul et les autres » qui soumis aux mêmes aléas du couple savaient se retrouver autour d’un verre en rase campagne.
Olivier
Maria Pourchet sera présente au salon du livre Amerigo Vespucci dans le cadre du Festival International de Géographie les 5 et 6 octobre prochain (stand Gallimard) et Rencontre prévue le samedi 5 octobre à la Médiathèque Victor Hugo de 14h à 15h.