Une Âme Égarée

Une Âme Égarée

Olga Tokarczuk - Joanna Concejo

Format Editions

  • par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
    14 février 2019

    PRIX SORCIÈRES 2019, NOMINÉ CATÉGORIE CARRÉMENT SORCIÈRES FICTION

    Une âme égarée commence dans un pays de neige où les promeneurs laissent des traces. Il est écrit: «Si quelqu'un pouvait nous regarder d'en haut , il verrait que le monde est rempli de gens pressés, qui courent dans tous les sens, fatigués, en sueur mais il verrait aussi leurs âmes égarées, à la traîne...» D'autres planches suivent et nous laissent observer ces promeneurs de plus près. Puis seulement l'histoire commence. Ce procédé atypique prépare le lecteur à prendre son temps et c'est là tout le sujet de cet album OVNI, qui nous renvoie à cette société frénétique qui nous presse et nous compresse. Le personnage principal de l'histoire, Jan, est un homme qui travaille beaucoup, vit à cent à l'heure, et finit par en oublier son nom. Sur les conseils du médecin, il va alors prendre le temps de vivre pour renouer avec son âme perdue et notre lecture se met au diapason de son rythme. Ce livre laisse une impression de plénitude, le temps est suspendu, la cadence ralentie, on se laisse littéralement happer et on referme le livre grandi, émerveillé et heureux ...


  • par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
    20 juillet 2018

    Conseillé par la Librairie Sorcière L'Eau Vive à Avignon

    Dix ans déjà depuis la découverte des premiers livres illustrés par Joanna Concejo, "Monsieur Personne" (aux éditions Rouergue) et "Grand et Petit" (écrit par Henri Meunier, publié à l’Atelier du Poisson Soluble). Ce troisième, "Une âme égarée", est une merveille dans lequel se déploie tout le talent de cette illustratrice hors-normes, qui prend son temps pour dessiner. Et cela colle parfaitement à cette histoire, imaginée par l’auteure polonaise Olga Tokarczuk… C’est l’histoire d’un homme qui travaille beaucoup et trop vite. Jusqu’au jour où il n’arrive plus à respirer. Il a tout oublié, jusqu’à son prénom. Le médecin pense que son âme est perdue, elle l’attend quelque part. Pour la retrouver, il suffit de s’asseoir tranquillement et de l’attendre. Le texte de l’album tient sur une page, et hormis quelques mots, l’essentiel du livre repose sur les illustrations pleine page de Joanna Concejo. Tellement précises, travaillées, qu’elles ressemblent à des photographies. On y trouve deux calques, comme c’était le cas dans "Gisèle de verre", cet album lui aussi superbe de Beatrice Alemagna, aujourd’hui épuisé. Les éditions Format, après leur précédente collaboration avec Joanna Concejo ("Un prince à la pâtisserie", publié en 2015), nous offrent une fois de plus un album qui est une vraie splendeur.

    Conseillé par la Librairie Sorcière L'Eau Vive à Avignon