Rachel C.

Wander
par (Libraire)
28 février 2020

Inspiré d'une histoire vraie, Wander est un récit de courage, de survie, de famille. C'est un très beau récit d'aventures que l'on fait avec Swift, un jeune loup qui va devoir effectuer un long et périlleux voyage pour survivre.

Tracer

Le Rouergue

13,50
par (Libraire)
28 février 2020

Ça pourrait être une histoire triste, ça commence par un deuil, une souffrance mais Guillaume Nail en a fait un récit initiatique, celui d'Emjie qui du haut de ses presque 18 ans va se chercher, se perdre, se confronter pour finir par se trouver au travers des rencontres. En toute simplicité, Guillaume Nail nous livre un texte très émouvant
riche d'enseignements.

Ogresse
16,00
par (Libraire)
28 février 2020

Ogresse est le deuxième roman d'Aylin Manço après "La dernière Marée" paru en 2019 chez Talents Hauts. Elle m'avait bluffée par la maîtrise de son écriture et son étonnante histoire. Avec ce nouveau récit, elle confirme ses talents avec un conte horriblement dérangeant, glauque et sanguinolent. Tout en abordant des thématiques assez "classiques" comme le divorce, l'amitié et les premiers amours.
A partir de 15 ans

BLUE PEARL

Jacques Paula

Gallimard Jeunesse

12,50
par (Libraire)
28 février 2020

Paula Jacques raconte à travers les yeux d'une enfant de 10 ans, l'esclavagisme, le début de la guerre de Sécession, le début de l'espoir de la liberté. L'auteure s'adresse à de jeunes lecteurs, c'est une belle réussite.

Midi Pile, Une aventure de Jacominus Gainsborough

Une aventure de Jacominus Gainsborough

Sarbacane

49,50
par (Libraire)
9 novembre 2019

Une beauté absolue

Un véritable trésor de délicatesse.
Nous voici retournés au beau pays de Jacominus Gainsborough. Il a donné rendez-vous à Douce à midi pile, car il va s’embarquer et il a quelque chose de très important à lui dire…
Viendra-t-elle ? Et arrivera-t-elle à temps ?
En attendant, il l’imagine : il voit avec ses yeux, entend avec ses oreilles…
Le lecteur « traverse » presque physiquement ce livre d’artiste aux pages finement découpées : il est à la fois dans la tête de Jacominus, ce petit lapin à l’âme sensible si humain, dont il partage les doutes et les élans – et dans la peau de Douce, qui s’avance vers lui. Les tableaux se succèdent, tandis que l’impatience de Jacominus grandit : on suit le chemin de l’aimée qui se met en route, on « traverse » le verger, les faubourgs, la place du marché… comme si l’on marchait avec elle.
Et c’est toujours avec Douce qu’on parcourt les derniers mètres sur le port et qu’on aperçoit enfin, sur le pont d’un bateau en partance, la petite silhouette de Jacominus Gainsborough…