Librairies Sorcières

http://librairies-sorcieres.blogspot.fr/

Âme animale

Salvaje, Pablo

Nathan

19,90
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
20 décembre 2017

Nominé Prix Sorcières 2018 catégorie CARRÉMENT SORCIÈRES NON FICTION

Avec Ame animale, nous entrons dans un documentaire graphique et subtil, aux confins de l'album, du discours scientifique et de la pensée philosophique. Pablo Salvaje, l'auteur et illustrateur de ce magnifique ouvrage est un artiste espagnol pluridisciplinaire. Il nous propose de découvrir son travail et de plonger au coeur de la nature par sept entrées thématiques. Sept grands sujets classiques ou plus originaux sur la vie animale, présentés dans des textes courts et scientifiques afin de permettre à chacun de se questionner sur ce monde qui vit à nos côtés et de découvrir quelques vérités animalières. S'ensuivent de somptueuses gravures en relief, avec des jeux de motifs, couleurs et superpositions délicates. En pleine page, en double page, elles emplissent les yeux de celui qui les contemple. Zèbres enlacés, girafes, félins, oiseaux se mêlent dans un ballet visuel saisissant. Amour, mouvement, survie, métamorphose, cohabitation, eau, trésors… L’auteur nous invite à découvrir l’âme animale, le lien invisible qui relie toutes les espèces animales. C’est un message fort et sensible qui nous est donné à voir, avec des textes doucement poétiques. A la fois hymne écologique, sensibilisation à la préservation des espèces et au respect de la nature, ce livre est aussi, et surtout, un très bel album.

L'histoire de Ned Kelly

Marie-Eve et Jean-Jacques de Grave

Hélium

19,90
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
20 décembre 2017

Nominé Prix Sorcières 2018 catégorie CARRÉMENT SORCIÈRES NON FICTION

Ned Kelly, vous connaissez? Fils de pauvres colons irlandais en Australie, ce hors-la-loi est un symbole de résistance à l’Empire britannique. Sorte de Robin des Bois du 19ème siècle, son histoire nous est contée par un talentueux duo familial… La fille, Marie-Eve, rend hommage à la dernière œuvre de son père, Jean-Jacques: un ensemble de gravures dédiées à Ned Kelly, découvert lors d’un séjour en Australie. Alors la fille se met à l’écriture. En résulte un livre très graphique, qui fait de ce bandit une figure héroïque. Les gravures, aux traits durs et marqués, rendent parfaitement l’ambiance du bush australien, de la dureté des hommes et de la vie. Le texte est fluide, il nous entraîne directement au cœur de l’histoire, et l’emploi de la première personne, comme le choix de laisser quelques répliques en anglais, ajoutent à l'atmosphère de l'ensemble. La mise en page est une vraie réussite, rythmée et dynamique. Les gravures n’occupent jamais la même place dans la page, l’emplissent parfois toute entière. Le texte joue avec la police et la taille de caractère, sa position sur la page et nous propose même de petits calligrammes. Un livre complet, un très bel objet.

De la terre à la pluie

Lagrange Christian

Seuil jeunesse

13,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
20 décembre 2017

Nominé Prix Sorcières 2018 catégorie CARRÉMENT SORCIÈRES FICTION

Nous suivons trois générations de femmes contraintes de quitter leur terre ; l'eau manque, le désert avance. Dans leur fuite, elles croisent la guerre, des grillages éventrés… Traversant l'océan, elles débarquent, sous la pluie, dans une ville aux hautes tours. Leur seule richesse : la vie qui bat sous leur poitrine et leur soif de vivre. Un album carré qui interpelle par le choix graphique : des sculptures en terre cuite saisissantes de réalisme rappellent celles d'Ousmane Sow. La composition donne sens : le fond blanc accentue la fragilité des corps, puis le gris pour la nuit et la pluie, le noir profond pour l'obscurité qui fait ressortir leur force de vie et, enfin, de nouveau le blanc, pour la lumière et l'espoir. Des gros plans renforcent les regards ahuris de ces femmes, la dureté d'une réalité où chacune marche la tête haute et le regard lointain. Chaque mot de Christian Lagrange est pesé, compté. Les silences font entendre la peur et l'angoisse. Mais, l'espoir demeure tout au long de la lecture grâce à la présence d'une mouette les guidant sur le chemin. La fin reprend un vers lumineux de Victor Hugo. Un livre d'image d'actualité, sur l'exil forcé, à partager absolument.

DANS LA FORET DE HOKKAIDO
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
20 décembre 2017

Nominé Prix Sorcières 2018 catégorie CARRÉMENT PASSIONNANT MAXI

Un cri horrible de peur, de douleur, réveille la maisonnée. Le cri est né du rêve de Julie : elle est un petit garçon, seul, perdu, abandonné dans la forêt de Hokkaido au Japon. Julie a des dons un peu spéciaux, seul Elliot son ami est au courant. Mais cette fois ses dons mettent sa vie en danger : chaque fois qu'elle s'endort, elle est le garçon perdu, luttant pour sa survie, et au réveil, elle sent combien la nuit l'a éprouvée. Elle dépérit au rythme de l'enfant à l’autre bout du monde, laissant les médecins démunis. On est plongé dans cette forêt dense et sombre, on sent l'angoisse, le désespoir, la faim. Plus le temps passe, plus on a peur pour le garçon comme pour Julie. Elle seule peut les sauver. Mais que peut-elle faire à des milliers de kilomètres du Japon, s’affaiblissant davantage chaque jour ?… L'auteur s'est inspiré d'un fait divers, l'histoire de Yamoto, 7 ans, abandonné quelques minutes pour le punir. Mais le temps qu'on fasse demi tour, l'enfant a disparu. Il sera découvert six jours plus tard. Eric Pessan, hanté par cette histoire avait envie d’explorer les liens qui nous unissent à de parfaits inconnus, cette capacité à se mettre à la place d'autrui et à être affecté par les mille drames qui se déroulent dans le monde. Entre rêve et réalité Eric Pessan réussit le pari de rendre crédible immédiatement cette histoire improbable, avec talent et émotion.

Le Petit Poucet, c'est moi !

Le Petit Poucet, c'est moi !

Christophe Mauri et Marie Caudry

Casterman

14,95
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
20 décembre 2017

Nominé Prix Sorcières 2018 catégorie CARRÉMENT PASSIONNANT MINI

« Petit Poucet, Tu seras sans doute surpris de recevoir cette lettre. Depuis que j'ai voulu vous manger, tes frères et toi, il est vrai que je n'ai pas donné beaucoup de nouvelles.» Ainsi commence une étrange correspondance épistolaire entre le vieil Ogre et le célèbre garçon. Chaque jour, les deux nouveaux amis s'échangent des nouvelles, racontent leurs mésaventures du quotidien. Le Petit Poucet parle de sa famille qui ne cesse de remercier l'Ogre pour la richesse qu'ils lui doivent, tandis que l'Ogresse insiste pour que son mari devienne végétarien et surveille sa santé déclinante. Petit à petit une relation de confiance s'installe entre eux et l'Ogre va même inviter le petit garçon à venir dîner chez lui, lui promettant de ne pas le manger. Après quelques hésitations bien légitimes, le Petit Poucet accepte mais tout ne se passe pas vraiment comme prévu... Une suite étonnante pleine de peps, d'humour et de tendresse qui bouscule et rafraîchit le célèbre conte de Perrault. Chaque lettre est enrichie par les illustrations superbes de Marie Caudry qui accompagnent en rythme le récit. On se régale de page en page à voir se nouer des liens d'amitié aussi surprenants qu’attendrissants entre le petit garçon et le terrible mangeur d'enfants qui devient le véritable héros de l'histoire, pour sa plus grande fierté !