Librairies Sorcières

http://librairies-sorcieres.blogspot.fr/

Sirius
16,50
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
10 janvier 2018

Nominé Prix Sorcières 2018 Carrément Passionnant Maxi

Une histoire qui se déroule dans un univers post-apocalyptique où le vivant a été frappé d'infertilité. Tout en haut d'un arbre, Avril et son petit frère Kid ont trouvé refuge dans une cabane, ils se tiennent à l’écart des villes et des hommes. Cet arbre est leur univers car être au sol est dangereux. Mais Avril est poursuivie par un passé douloureux: Darius et ses étoiles noires ont juré de la retrouver et, tandis qu’une centaines d’étoiles filantes embrasent le ciel chaque nuit et que la terre tremble par à-coups, Avril et Kid vont devoir partir en quête d’un endroit épargné par la fureur du monde. Le chemin sera semé de faim, de fatigue, d’ennemis, de pièges mais aussi de rencontres étonnantes, de découvertes, à commencer par Kid, qui semble développer une compréhension instinctive de la nature... Cette fiction renouvelle le genre de la dystopie, c’est une leçon de vie. La nature occupe une place importante et les animaux y sont des personnages à part entière, face à l’humanité, son égoïsme, sa cruauté, son aveuglement qui ont conduit la terre à la catastrophe. Elle nous donne à réfléchir à nos choix et aux dérives qui nous mèneraient au chaos. Ce récit d’aventures surprenant par l’inventivité que Stéphane Servant y déploie, est un hymne à la beauté du monde.

COEUR DE BOIS

Henri Meunier, Régis Lejonc

"Notari"

19,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
10 janvier 2018

Nominé Prix Sorcières 2018 Carrément Sorcières Fiction

Un album qui se lit d'une traite, entre conte traditionnel et récit onirique, il vous bouscule, il vous chamboule. Un thème fort: la résilience. Aurore, jeune femme épanouie et sûre d’elle, se prépare pour aller rendre visite à un vieillard reclus au fond de cette forêt qu'elle aime tant et dont elle affirme ne pouvoir se passer. L'histoire progresse, la forêt devient pesante mais le lecteur sent d'emblée chez la jeune femme une détermination farouche... Qui est ce vieillard au fond des bois et qui est-il pour elle? Une révélation de taille attend le lecteur au fil des pages et apporte une dimension immense à l’histoire! Henri Meunier nous offre un grand texte, bouleversant, jouant avec les ellipses et l'ambiguïté des propos. Ses dialogues sont d'une force redoutable. Les illustrations magnifiques de Régis Lejonc, oscillant entre le noir et le rouge, renforcent la part de mystère et donnent une lecture cinématographique truffée de références. Un album magistral, qui nous dit que grandir c'est aussi apprendre à dépasser ses souffrances. Apprivoiser ses peurs, c’est aussi s'affirmer.

Toute la beauté du monde n'a pas disparu
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
10 janvier 2018

Nominé Prix Sorcières Carrément Passionnant Maxi

Ingrid a dix-sept ans et des rêves de chanteuse lyrique plein la tête. Mais sa mère, elle-même ancienne cantatrice ayant perdu sa voix, ne l'entend pas de cette oreille et l'envoie dans un camp d'été pour lui permettre de mûrir sa reflexion. Très rapidement Ingrid comprend que le camp n'est pas celui qu'elle avait imaginé. Point de chalets en bois et de veillées au coin du feu, mais des hordes de moustiques, des kilomètres de marche et des compagnons de route aux vies déjà bien malmenées.
Ingrid ne comprend pas ce qu’elle fait là et consigne dans son journal le déroulé du séjour qu'elle rejette en bloc et qu'elle raconte à sa mère, tenue pour responsable. Ces semaines vont pourtant lui permettre d'avancer, de se confronter au passé et d'accepter l'inacceptable. Danielle Younge-Ullman signe ici un roman magnifique sur le passage à l'âge adulte, les joies et les questions de l'adolescence et tout particulièrement de ceux qui portent leur vie et celle de leurs parents à bout de bras.

JUSQU'ICI, TOUT VA BIEN
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
10 janvier 2018

Nominé Prix Sorcières Carrément Passionnant Maxi

Doug, treize quatorze ans, depuis les États-Unis, depuis cette stupide ville de Marysville, depuis 1968, nous parle de ce qu'il vit. Oui, à nous lecteur. Mais il nous tait certaines choses «qui ne vous regardent pas». Des choses trop dures à dire. Car la vie de Doug n'est pas facile, loin de là. Mais cette stupide ville de Marysville n'est peut-être pas si stupide. À cause de Lil d'abord. À cause de M. Powell, le bibliothécaire aussi. Et puis à cause de M. Ferris, le prof de physique. À cause de Mme Windermere et de ses glaces. Et puis Audubon et la sterne arctique... Le dessin, les gens, la bienveillance, la beauté, l’amitié... Bien sûr il y a aussi le père. Et Ernie Eco. M. Reed l’entraîneur, et le principal M. Peattie. Violence, mépris, harcèlement. Mais même là, peut-être tout n'est-il pas si noir? Les personnages sont touchants, attachants. Ce sont des portraits bien vivants que nous offre l’auteur. L'écriture est simple, intelligente, percutante. Le lecteur passe par toutes les émotions. On sourit, on verse une larme, on se révolte, on se met en colère, on se réjouit. Trois cent soixante cinq pages d'émotions qu'il est bien difficile de lâcher. Trois cent soixante cinq pages à la fois sombres et pleines d'espoir. Mais surtout pleines d'espoir. Un livre lumineux.

Demain il sera trop tard
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
10 janvier 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Comptines à Bordeaux

Dans une société où prévisionnistes et laboratoires scientifiques règnent en maîtres, chacun connaît sa durée de vie précise. Depuis leur naissance, Virgil et Enna ont des destins opposés. « Long Terme », Virgil a toujours eu droit au meilleur. Enna, elle, vit dans un bidonville car elle est « Court Terme ». Mais un jour une Brigade tente d’arrêter Virgil qui apprend que son Terme est erroné et qu’il va mourir à 21 ans…

Qui a commis cette erreur ? Quelles conséquences terribles va-t-elle avoir, pour lui et pour d’autres ? Enna, elle, graphe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule, elle jure de la venger… Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données qui s’oppose clandestinement au système. Elle l’entraîne dans le Réseau afin d’organiser la lutte.

Ce roman, qui se lit aussi vite que cavalent nos trois héros, décrit une société future effrayante mais pas très éloignée de la nôtre. Et c’est ce qui fait l’intérêt de l’histoire imaginée par Jean-Christophe Tixier. En dénonçant la financiarisation d’un monde sous surveillance numérique permanente, il écrit une critique au vitriole de nos propres comportements qui, si on n’y prend garde, pourraient bien nous mener très vite dans une société telle que celle où vivent Virgile, Enna et Lou... Un roman haletant et au titre angoissant, qui flirte avec la politique en nous obligeant à réfléchir aux choix que nous faisons, ou que nous nous laissons imposer par ceux qui détiennent le pouvoir.

Librairie Sorcière Comptines à Bordeaux