Librairies Sorcières

http://librairies-sorcieres.blogspot.fr/

PASSAGE DU DIABLE (LE) POCHE
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
30 octobre 2015

PRIX SORCIERES 2015 ROMANS ADOS

Depuis son plus jeune âge, Daniel vit seul avec sa mère, reclus dans leur immense maison, car elle n'a cessé de lui répéter qu'il est gravement malade et que le contact avec le monde extérieur lui serait fatal. Il grandit au milieu des livres avec pour seule compagnie les personnages d'une extraordinaire maison de poupée, reproduction exacte de celle que sa mère aurait habitée autrefois. Un jour pourtant, des voisins découvrent son existence et sa vie bascule: il est enlevé brutalement à sa mère et recueilli par la famille d'un médecin. Il y grandit chaleureusement entouré et ne revoit plus sa mère placée en hôpital psychiatrique. Mais le suicide de cette dernière va l'obliger à retrouver les origines familiales dont il ignore tout. Que va-t-il découvrir dans le manoir de son oncle, dont la réplique minutieuse avait pris une telle place dans ses jeux d'enfants? Ce récit rétrospectif nous plonge dans l'Angleterre victorienne de la fin du XIXe siècle. Anne Fine, flirtant avec les genres fantastique et gothique, distille petit à petit une atmosphère mystérieuse et angoissante. La fluidité du texte emporte inexorablement le lecteur dans l'ambiance trouble et pesante des sombres secrets de cette maison de poupée…

Le meilleur livre pour apprendre à dessiner une vache
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
30 octobre 2015

PRIX SORCIERES 2015 PREMIÈRES LECTURES

Pour dessiner une vache, commencez par tracer un rectangle au milieu de la page. Ajoutez quatre pattes. Dessinez ensuite une queue en forme de virgule. Pour finir, dessinez une tête très allongée en n'oubliant pas de grandes dents pour qu'elle puisse brouter. Et voilà, vous avez dessiné une superbe vache. Euh, si votre dessin ressemble à un animal dangereux, ne vous inquiétez pas... Continuez la lecture! Voilà un album aussi réjouissant qu’hilarant. Avec son petit format (10x20 cm) à l’italienne et qui s’ouvre par le haut pour former un carré, ses pages grèges et ses images sans couleur, sauf le vert fluo du crocodile et une touche de jaune pour la fleur du pissenlit-attrape-vache, il ne ressemble à rien de connu jusqu’alors. Comme cette vache verte et enfantivore ne ressemble guère à ses cousines que l’on peut voir dans nos pâturages. Une petite fantaisie pour des enfants un peu coquins!

Le Chien que Nino n'avait pas
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
30 octobre 2015

PRIX SORCIERES 2015 ALBUMS

Edward van de Vendel fait son entrée au catalogue des éditions Didier Jeunesse en compagnie du jeune et talentueux Anton Hertbruggen avec ce magnifique album, Le Chien que Nino n'avait pas. Nino vit dans une maison, aux larges baies vitrées ouvertes sur la forêt avoisinante. Lorsqu'il joue, rend visite à sa grand­-mère et même lorsqu'il pleure, Nino est accompagné de son chien, celui qu'il n'a pas. Ensemble, ils font tout et ce chien qu'il n'a pas est pour Nino un véritable ami. Mais un jour, il disparaît et un autre chien arrive. Un que Nino n'est plus seul à voir, un chien différent, mais ce n'est pas grave puisqu'il y a encore de la place dans les rêves de Nino pour de nombreux animaux extraordinaires. Edward Van de Vendel a écrit un texte simple, sobre, qui laisse le champ libre aux pinceaux d'Anton Hertbruggen. Ce sont les couleurs qui frappent d'abord. La combinaison de teintes rétro – vert canard, bleu profond et camaïeu de marron, orange et jaune moutarde – crée une atmosphère mélancolique. Rien de pesant toutefois car le trait est nerveux, le style réaliste. Dans ce premier album, Anton Hertbruggen nous montre toute l'étendue de son talent. Ses images s'accordent parfaitement au texte et le tout nous transporte!

Le petit curieux

Editions Milan

16,50
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
30 octobre 2015

PRIX SORCIERES 2015 TOUT PETITS

Quel est cet étrange album à la couverture argentée et percée d’un carré? Le livre une fois ouvert, ce trou devenu rectangulaire est une vraie fenêtre à travers laquelle l’enfant va observer le monde qui l’entoure. Sur chaque double page sur fond noir, une question en écriture manuscrite est posée à l’enfant: «Vois-tu des choses de couleur rouge, orange, bleue et verte?», «Y a-t-il des choses qui font du bruit?», «Des choses qui sont près, des choses qui sont loin?»… Ces questions interpellent le lecteur à chaque page, ce «petit curieux», et l’invite à découvrir le haut et le bas, des formes, des lettres, des chiffres et toutes sortes de choses à voir, à entendre ou à toucher. Avec ce livre-objet, Édouard Manceau renouvelle avec brio le genre et pique la curiosité des petits au-delà des mots.

Le ciel nous appartient
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
30 octobre 2015

PRIX SORCIERES 2015 ROMANS JUNIORS

Sophie a été trouvé bébé dans un violoncelle, flottant sur la Manche. Recueillie par Charles Maxim, un être érudit et fantasque qui «parle anglais aux personnes, français aux chats et latin aux oiseaux», elle va grandir à ses côtés et bénéficier d’une éducation décalée mais tellement riche de découvertes et de libertés. Nous sommes au XIXe siècle, les services d’aide à l’enfance ne voient pas ces méthodes d’un très bon œil et dès les douze ans de Sophie, ils décident de reprendre en main son éducation. Le choix sera alors celui de la fuite. Une fuite vers Paris à la recherche de sa mère musicienne. Pour savourer toute la douceur et la sensibilité de ce roman de Katherine Rundell, nous vous recommandons d’accompagner la lecture du Requiem de Gabriel Fauré. C’est ce morceau et le violoncelle qui tiennent lieu de cordon ombilical entre Sophie et sa maman. Cette quête maternelle et musicale va se faire sur les toits de Paris et donner au roman toute sa hauteur et sa poésie. Un très beau roman qui porte sur l’enfance un regard doux et humaniste.