Librairies Sorcières

http://librairies-sorcieres.blogspot.fr/

L'éléphant

Jenni Desmond

Des Elephants

14,00
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
23 mai 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Jean-Jacques Rousseau à Chambéry

Cette collection de livres à mi chemin entre l'album et le documentaire nous invite à découvrir trois animaux sauvages en danger : l'éléphant, l'ours polaire et la baleine bleue.

Au début de chaque histoire, un petit garçon ouvre un livre sur un des animaux et se retrouve transporté dans son milieu : la banquise, la savane ou la mer. Au fil de son voyage, il découvre des éléments sur le mode de vie des animaux, leurs habitats, leurs alimentations...

Les magnifiques illustrations de Jenni Desmond donnent vie à ces animaux fascinants et viennent sublimer un texte accessible aux plus jeunes grâce à des détails amusants. Vous découvrirez par exemple qu'un ours polaire pèse à peu près le poids de vingt enfants de sept ans, ou qu'il en faut deux mis bout-à-bout pour estimer la taille des défenses d'un éléphant !

Pas besoin d'attendre d'avoir sept ans pour venir découvrir en famille cette collection étonnante !

Conseillé par la Librairie Sorcière Jean-Jacques Rousseau à Chambéry

Y aller

Hervé Giraud

Thierry Magnier

12,90
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
21 mai 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Tiers Temps à Aubenas

Parce que la belle Laurie Duvernois l'a défié, « Si tu veux que des filles t'embrassent, si tu veux être dans le game, il va falloir que tu sortes de ta chambre et que tu grimpes les montagnes ! », Solal a décidé d'affronter la vraie vie, loin de sa console et de Zelda. Direction : Bruère-Allichamp, centre géographique de la France, en stop et en mode survie. Et cela va s'avérer aussi captivant et magique qu'une partie de jeu vidéo ! De rencontres en rencontres, il gagne des points, accumule les bonus mais affronte aussi de multiples dangers. Au terme de son aventure, où il laissera une demi-phalange - à la suite d'un bête accident de pêche -, il aura grandi et mûri. A mettre dans toutes les mains d'ados (attention au hameçon, tout de même !).

Conseillé par la Librairie Sorcière Tiers Temps à Aubenas

Quelle mouche t'a piqué ?
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
10 mai 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Au dil des Pages à Guéret

Certaines expressions nous enferment dans un regard négatif de soi et des autres... Alexandra Mory-Bejar en donne l'exemple avec 19 d'entre elles, courantes : "Têtu comme une mule", "Se lever du mauvais pied", "Raconter des salades", "Faire la tête".... Chacune de ces expressions est présentée sur une double page. A gauche, un court texte en explique le sens et éventuellement l'origine; à droite, Izumi Mattei-Cazalis l'illustre à l'aide d'un monstre plutôt grincheux qui, grâce à un filtre rouge inclus dans le livre, pourra ensuite faire apparaître une toute autre façon de manière d'envisager le sens de l'expression, nous invitant alors à un regard plus positif. Voici une aide efficace et humoristique pour nourrir le bon côté de la vie ! A partir de 6/7 ans. — Conseillé par la Librairie Sorcière Au Fil des Pages à Guéret

Moxie

Editions Milan

16,90
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
10 mai 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Le Rat Conteur à Bruxelles

Vivian Carter a 16 ans, elle est douce, bonne élève et fait la fierté de sa famille. Mais cette année-là, alors que Lucy, la nouvelle de la classe, prend la parole et qu'un "Va faire la vaisselle !" résonne dans la classe, Vivian en assez ! Assez que les garçons s'autorisent des remarques sexistes sous le silence complice des enseignants ! Assez que l'équipe de foot masculine soit le centre de l'attention alors que les filles, tout aussi douées, se trimballent de vieux maillots. Assez que les filles doivent se rhabiller pour ne pas être accusées de distraire les garçons ! Assez que les filles soient la cible de jeux malsains ! Assez !!

Inspirée par sa mère, ou plutôt son passé punk désormais enfermé dans une boite, Vivian écrit en secret un fanzine, "Moxie", un cri de colère, une demande de passage à l'acte destiné à toutes. Les numéros de ces fanzines, reproduits dans l'ouvrage, vont faire basculer doucement mais sûrement le lycée dans une opposition à l'ordre établi, grâce à laquelle les adolescentes pourront prendre la place qu'elles méritent.

Dans ce livre, nous retrouvons certains codes du roman ado : amitié, amour, quête de soi... Des thèmes classiques intelligemment traités avec une vraie dose de Girl Power et une prise de conscience progressive. En mêlant ces deux aspects, Jennifer Mathieu parle aux ados avec franchise et invite ses lectrices (et, espérons-le, ses lecteurs) à une réflexion sur de petites habitudes sexistes qui pourraient envahir leur quotidien. Car oui, de nos jours, et pas qu'aux USA, les filles en entendent encore des vertes et des pas mûres… Alors, lisons Moxie et contre-attaquons!

- Conseillé par la Librairie Sorcière Le Rat Conteur à Bruxelles

Le grand voyage

Gallimard Jeunesse

13,50
par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
10 mai 2019

Conseillé par la Librairie Sorcière Comptines à Bordeaux

Branches d’olivier, citronniers, maisons blanchies à la chaux, coupoles bleues azur… C’est bien en Grèce que s’ouvre ce joli album qui retrace, à travers les pérégrinations d’une robe cousue par une mère pour son enfant, l’histoire d’une migration. Celles des Grecs qui, dans la première moitié du XXe siècle, quittèrent massivement leur pays pour rejoindre l’Amérique de toutes les espérances.

A leur arrivée à Ellis Island, la malle dans laquelle la robe était rangée est égarée. Au fil des années, alors que l’enfant grandit et devient une jeune femme américaine, la malle parcours le monde. Un jour enfin, elle se pose dans la vitrine d’un brocanteur. Et c’est là que sa propriétaire la retrouve. Elle semble alors contenir tous les souvenirs d’enfance de cette femme qui a connu l’exil. L’album se referme sur la jeune femme qui aide sa fille à enfiler sa robe d’enfance.

On l’aura compris, il est question ici de ce qui se transmet par-delà l’exil. De ce qui perdure du pays que l’on quitte et qui forge cette identité multiple de ceux qui ont, par choix ou par obligation, quitté leur pays, leur culture, pour atteindre d’autres rivages.

L’album de Camille Andros et Julie Morstad ne dit rien de ce qui pousse la famille de cette enfant à quitter son pays, son île, dont les images sont celles des cartes postales des Cyclades. Rien ici sur la pauvreté et la désagrégation de l’empire Ottoman, qui ont poussé plus d’un demi-million de grecs à émigrer aux États-Unis entre la fin du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle. Cette histoire, qui est celle racontée par Ellia Kazan dans son magnifique film «America, America», est aujourd’hui éclipsée par celle tragique des migrants qui fuyant, depuis des contrées plus au sud, ravagées par les guerres et la misère, trouvent un refuge précaire sur les côtes de l’Europe.

Malgré tout, cet album nous rappelle que l’histoire offre toujours un regard intéressant sur le présent.

Conseillé par la Librairie Sorcière Comptines à Bordeaux