Afrique, continent sacrifié
EAN13
9782841876891
ISBN
978-2-84187-689-1
Éditeur
Archipel
Date de publication
Collection
POLITIQUE, IDEE
Nombre de pages
350
Dimensions
22,5 x 14 cm
Poids
501 g
Langue
français

Afrique, continent sacrifié

De

Archipel

Politique, Idee

Indisponible
Les empires coloniaux (britannique, français, portugais, allemand, italien, espagnol) qui s édifièrent en Afrique contribuèrent largement à la prospérité de leurs métropoles respectives. Après les indépendances, l Afrique continua à jouer un rôle clé sur la scène internationale dans la mesure où elle fut le terrain d affrontement privilégié entre l est et l ouest, chacun s appuyant sur tel ou tel bloc de pays.
Aujourd hui, l Afrique semble rayée de la carte. Elle ne représente plus que 1 % du commerce mondial et n intéresse donc plus les grandes puissances même si ces dernières y interviennent, de temps à autre, pour des motifs humanitaires.
Tout un continent s enfonce progressivement dans le chaos sous le regard impassible du reste du monde. Berceau de l humanité, l Afrique est aujourd hui un no man s land dont on ne veut plus entendre parler. Sans doute par mauvaise conscience puisque la mondialisation, si fortement décriée, a eu pour premier laboratoire d expérimentation le continent africain à l époque coloniale. Et puis, mieux vaut ne pas évoquer le pillage de ses richesses économiques par les pays occidentaux ou communistes entre 1960 et 1990, pillage qui n est pas sans expliquer l état où elle se trouve aujourd hui.
L Afrique meurt, l Afrique se meurt. Patrick Girard dénonce ce « génocide sec » en examinant les responsabilités des Européens et des Africains. Il mêle à la fois analyse politique, informations pointues, reportages de terrain et souvenirs personnels portant sur la période 1981-2004. Pour l auteur, les Africains sont responsables de leur destin, de leurs erreurs ; les en exonérer est une forme subtile de néo-colonialisme et de racisme.
S'identifier pour envoyer des commentaires.