Œuvres complètes
EAN13
9782070129249
ISBN
978-2-07-012924-9
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Bibliothèque de la Pléiade (598)
Nombre de pages
992
Dimensions
18 x 17 x 2 cm
Poids
414 g
Langue
français
Langue d'origine
français ancien (842-ca.1400)
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Qui fut François Villon (1431-apr. 1463) ? Un vagabond, un étudiant, un voleur, un «mauvais garçon» ? Telle est en tout cas l'image qu'il a laissée, transmise même, puisque tel il se décrit à travers sa poésie. La réalité est peut-être en partie différente. Les documents d'archives qui nous sont parvenus, et qui sont ici reproduits, laissent planer le mystère. Si Villon connaît le langage des «coquillards», son appartenance à cette organisation de malfaiteurs reste incertaine : le (passionnant) rapport d'enquête sur la bande procure une liste de ses membres et décrypte leur argot, sans jamais citer notre homme… Si l’on met de côté la légende, reste la poésie, faite d'interrogations et d'inquiétudes, de mélancolie et de nostalgie : une danse de vie et de mort. Considéré comme le premier poète moderne, Villon aime jouer avec les langues, et il les connaît toutes : celle des cours, dans lesquelles il fut reçu, celles du peuple et des métiers, l’argot et les proverbes. Il se les approprie, les détourne, en fait surgir la fragilité et la beauté. Encore faut-il pouvoir y accéder. Une traduction en français moderne figure ici en regard du texte original. Dès le lendemain de sa disparition, Villon fut augmenté, imité, réinterprété, réinventé et célébré par ses lecteurs, et notamment par les écrivains. Un choix de textes (et d'illustrations) propose donc, sous l’intitulé «Lectures de François Villon», les échos de la fortune du poète du XVᵉ au XXᵉ siècle.
Ce volume contient : Le lais François Villon - Le testament Villon - Pièces non recueillies - Ballades en jargon - Documents d’archives sur François Villon - Lectures de François Villon.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur François Villon