La transgression chrétienne des identités, [actes du Xe Colloque Gesché, Université catholique de Louvain, 2 et 3 novembre 2009]
EAN13
9782204096102
ISBN
978-2-204-09610-2
Éditeur
Cerf
Date de publication
Collection
THEOLOGIE
Nombre de pages
208
Dimensions
23 x 14 x 1 cm
Poids
310 g
Code dewey
261.515
Fiches UNIMARC
S'identifier

La transgression chrétienne des identités

[actes du Xe Colloque Gesché, Université catholique de Louvain, 2 et 3 novembre 2009]

De

Dirigé par , ,

Cerf

Theologie

Offres

Qui suis-je ? Qui sommes-nous ? Questions fondamentales de l'être humain à toutes les époques. Cette question de leur identité, les individus et les sociétés se la posent aujourd'hui avec d'autant plus d'inquiétude que la réponse est incertaine. Cette quête d'identité est liée à un besoin légitime d'appartenance, d'enracinement, mais celui-ci, aujourd'hui, se transforme parfois en une revendication radicalisée de particularisme communautaire, qui met en péril le vivre-ensemble en société.

Comment donc empêcher les identités de se clore sur elles-mêmes ? Comment penser et vivre une identité qui se fait « en se cherchant et en s'inventant » ? Comment « chercher notre identité dans la différence » ? Ne faut-il pas transgresser les identités pour les ouvrir à l'universel ? C'est ce que fera sans hésitation Paul, le Juif, le Grec et le Romain, pour l'universel de l'amour du Christ qui l'a saisi : « il n'y a plus ni Juif, ni Grec ; il n'y a plus ni esclave, ni homme libre ; il n'y a plus l'homme et la femme ; car tous, vous n'êtes qu'un en Jésus Christ. » (Ga 3, 28).

Cette ouverture à la pluralité des identités doit elle-même se traduire par une pluralité d'approches de la thématique. Se conjugueront donc les apports théologiques, exégétiques, éthiques, littéraires, philosophiques... Une conviction traverse l'ensemble des actes de ce Xe Colloque Gesché : il n'est pas d'identité humanisée dans l'enfermement, pas d'identité sans transgression, c'est-à-dire sans exposition à l'altérité de l'autre... et de soi-même, entre singularité et horizon de l'universel. Benoît Bourgine, Paul Scolas, Daniel Procureur, Frédéric Blondeau et Joseph Famerée ont élaboré ce symposium, en lien avec la faculté de théologie de Louvain-la-Neuve. Le lecteur y trouvera, plus vivant que jamais, l'esprit qui caractérise les Colloques Gesché depuis leur origine : une certaine manière de pratiquer la théologie dogmatique, à savoir, « identifier une question importante qui se pose à la foi chrétienne et qui est, en même temps, un enjeu anthropologique, un enjeu de culture et de société, et traiter cette question à partir d'éclairages multiples ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Joseph Famerée