Cas de force majeure, Histoires de violences policières ordinaires
EAN13
9782234092990
ISBN
978-2-234-09299-0
Éditeur
Stock
Date de publication
Collection
ESSAIS - DOCUME
Nombre de pages
96
Dimensions
26 x 18,1 x 1 cm
Poids
342 g
Langue
français

Cas de force majeure

Histoires de violences policières ordinaires

De

Stock

Essais - Docume

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Le Bateau Livre
    18.50

Autre version disponible

Le 1er  décembre 2018, Zineb, quatre-vingts ans, est sur le point de fermer les volets de son appartement, situé au quatrième étage d’un immeuble, lorsqu’elle est touchée par une grenade lacrymogène qui explose ensuite dans son appartement. Le lendemain, elle succombe à ses blessures. Le rapport d’expertise officiel conclut à une mort accidentelle.
Le 3 janvier 2020, Cédric, quarante-deux ans, est interpellé non loin de la Tour Eiffel et verbalisé pour infraction au Code de la route. Le ton monte et Cédric se retrouve menotté et immobilisé au sol par trois agents. Alors qu’il est face contre terre, son casque toujours sur la tête, il fait un arrêt cardiaque.
Le 10 décembre 2020, Déborah, vingt-trois ans, a oublié de mettre son masque dans la rue et se retrouve verbalisée. Rattrapée par une policière, Déborah est plaquée au sol puis poussée contre un mur. Déborah est enceinte de quatre mois et demi. Dix jours plus tard, elle accouchera d’un enfant mort-né.
 
En vingt portraits saisissants, Remedium dénonce l’impunité des forces de l’ordre, les discriminations, les abus de pouvoir, les outrages verbaux et physiques de ceux qui ont pour devoir de représenter l’État et protéger ses citoyens.
L’auteur a décidé de donner la parole aux victimes, de représenter leur version des faits. On y retrouve des affaires médiatisées, celles de Michel, le producteur de musique tabassé dans son studio parisien, celle de Théo, éducateur à Aulnay-sous-Bois, agressé par des policiers lors d’un contrôle de police... mais aussi bien d’autres tombées dans l’oubli… Parce que les violences policières ne sont plus des cas de force majeures, des cas isolés, mais bien des actes qui font partie de notre quotidien.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

Conseillé par
8 février 2022

Une réussite !

Remedium présente un nouveau cas. Pour cette rentrée, ce sont les histoires de violences policières ordinaires. Dans ce sous titre, ce qui choque, ce ne sont pas les violences policières, il y en a toujours eu. Non, c’est qu’elles soient ...

Lire la suite

Autres contributions de...