Storr, architecte de l'ailleurs, architecte de l'ailleurs
EAN13
9782752904850
ISBN
978-2-7529-0485-0
Éditeur
Phébus
Date de publication
Collection
Littérature française
Nombre de pages
176
Dimensions
18,3 x 12,3 x 1,4 cm
Poids
158 g
Langue
français
Code dewey
741.092

Storr, architecte de l'ailleurs

architecte de l'ailleurs

De

Phébus

Littérature française

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Qui est Storr ?Le jour où Françoise Cloarec est contactée par un mystérieux couple de collectionneurs, elle ne se doute pas qu'elle va découvrir une œuvre époustouflante, jamais sortie de l'ombre. Sous ses yeux ébahis se déploient soixante-douze dessins au crayon et à l'encre de couleur, représentant cathédrales lumineuses, bâtiments exotiques et cités utopiques tout droit sortis de l'imaginaire de Marcel Storr, cantonnier de la ville de Paris décédé en 1976 dont on ne sait presque rien. Qu'importe ! Écrire, n'est-ce pas se confronter à l'inconnu ?Pas à pas, l'auteur reconstitue le parcours d'un enfant de l'Assistance publique élevé à la dure par des paysans sans scrupules, puis d'un homme blessé, illettré et solitaire, dont le talent fou s'est épanoui malgré tout. Le soir, le balayeur fasciné par Paris et les États-Unis se transforme en architecte : il dessine ses propres villes et sa propre vie.Françoise Cloarec signe là une évocation biographique bouleversante, véritable porte ouverte sur l'univers d'un créateur visionnaire, qui n'eut pourtant « pas de mode d'emploi, ni de l'art, ni du monde, ni du cœur ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

Conseillé par
12 juin 2016

D'où viennent ces cathédrales flamboyantes qui s'élancent vers le ciel ? D'où sont sorties ces villes éblouissantes et foisonnantes ? Quel petit homme illettré, sourd, enfant de l'Assistance Publique qui subit abandons et maltraitances ? A l'âge où tout un ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Françoise Cloarec