Le temps des bagnes, 1748-1953
EAN13
9791021036222
ISBN
979-10-210-3622-2
Éditeur
Tallandier
Date de publication
Collection
Texto
Nombre de pages
576
Dimensions
18 x 12 x 3 cm
Poids
392 g

Le temps des bagnes

1748-1953

De

Tallandier

Texto

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Galère, bagne, garde-chiourme, taulard. Le vocabulaire d'aujourd'hui garde la trace d'une histoire de plusieurs siècles censée s'achever en 1953 lorsque sont rapatriés les derniers forçats de Guyane.

À partir de la fin du XVIIe siècle, partout en Europe les galères périclitent. En France, elles sont supprimées par un édit royal de 1748. Sont alors créés les bagnes portuaires : les trois plus importants (Toulon, Brest, Rochefort) abritant chacun entre 2 000 et 4 000 condamnés aux travaux forcés. Leur succèdent, un siècle plus tard, les bagnes coloniaux de Guyane et de Nouvelle-Calédonie.

Dans cette même période du Second Empire et de la Troisième République, se développent les bagnes militaires de « Biribi » et les bagnes d'enfants et d'adolescents des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs.

Tout un système pénal qui disparaît progressivement au milieu du XXe siècle et dont demeure la mémoire fragmentée mais tenace de centaines de milliers de destins broyés par force légale.

En restituant cette longue histoire, Michel Pierre interroge les textes et les mentalités, contribue à l'histoire de la justice sur plus de deux siècles et pose des questions toujours d'actualité.

« Une éclairante synthèse sur cet univers impitoyable qui interroge l'histoire de nos politiques pénales. »
Historia
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Michel Pierre