Le Goûter du lion
EAN13
9782809723021
Éditeur
Philippe Picquier
Date de publication
Collection
Littérature Grand Format
Langue
français
Langue d'origine
japonais

Le Goûter du lion

Philippe Picquier

Littérature Grand Format

Indisponible

Autre version disponible

Avec la délicatesse d'écriture que nous lui connaissons dans ses précédents
romans, Ogawa Ito nous entraîne dans une réflexion sur l'approche de la mort –
et par conséquent sur la façon dont chacun d'entre nous mène sa propre vie,
sur ses objectifs et ses relations avec autrui. Le lion du titre désigne les
pensionnaires de la « Maison du lion », un centre de soins palliatifs sur
l'île aux citrons, dans la mer intérieure du Japon ; chacun des « hôtes » est
invité, à la manière des lions, à sortir de la vie en convive rassasié et dans
la plus grande liberté. Le goûter dont il s'agit est celui du dimanche où l'on
sert un mets tiré au sort parmi ceux que les hôtes souhaitent savourer une
dernière fois dans leur vie : on y mange de la fleur de tofu, des cannelés, de
la tarte aux pommes et des bota-mochi ou des mille-crêpes... L'occasion, pour
la romancière, de créer à nouveau un théâtre de personnages pour les besoins
du roman. Il est écrit par Shizuku qui a mis sa vie en ordre et dit adieu à
ses amis et relations. Avec elle nous rencontrons tout d'abord les sœurs Kano
qui officient dans les cuisines, puis le Barista, un vieil homme qui prépare
le café pour tous, mais surtout Rokka, un chien qui s'attache à elle pour son
plus grand bonheur. Nous ferons ainsi connaissance avec d'autres hôtes comme
La Bonne sœur et Takeo, Le Professeur ainsi que la petite Momotarô et bien
d'autres avec qui elle partage ses peurs, ses réactions, mais aussi ses
découvertes ; chacun l'aidera à attendre sa propre mort avec sagesse et
sérénité. Un roman où l'on retrouve également les thèmes de prédilection de la
romancière depuis Le restaurant de l'amour retrouvé : la cuisine, à travers
l'institution du goûter hebdomadaire ; l'art de vivre – du choix des objets à
la façon de gérer ses relations avec autrui, sans oublier l'importance de
prendre soin de soi-même ; le lien profond qui nous relie avec la nature et à
notre environnement en général, tout particulièrement à travers la présence
des défunts à nos côtés. Une lecture émouvante et un roman plein d'espoir dans
lequel la plume d'Ogawa garde sa finesse et son humour habituels. Ogawa Ito
est née en 1973. Elle chante, écrit des livres pour enfants, des articles pour
des magazines de cuisine et de voyage. Son premier roman, Le Restaurant de
l'Amour retrouvé, a été adapté au cinéma au Japon et est devenu un best-seller
mondial (850 000 exemplaires au Japon). Il a reçu en France le prix Eugénie
Brazier. A découvrir également aux Editions Picquier : Le Restaurant de
l'Amour retrouvé, Le Ruban, Le Jardin Arc-en-Ciel, La Papeterie Tsubaki, La
République du bonheur.
S'identifier pour envoyer des commentaires.