Conseils de lecture

Tibet, dernier cri ! / chronique d'un voyage au pays des neiges
26,90
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

Le journaliste Eric Meyer vit depuis 20 ans en Chine où il a appris le mandarin.
Il n’avait jamais obtenu l’autorisation de se rendre au Tibet. Pourtant quelques mois après les émeutes de 2008, il a reçu le précieux laissez-passer qui lui a permis d’écrire un livre, terminé en 2012.
Pendant quinze jours, tout en respectant le programme officiel, Eric Meyer a observé les bouleversements que subit le Pays des neiges. Il a rencontré des Tibétains et des Hans favorables ou non à ces mutations voulues par Pekin.
Dans ce livre illustré de photos noir et blanc, il nous apporte un témoignage d’admiration sur le Toit du monde avec une note d’espoir sur son futur.

Rémi P.
Ami de la librairie le Neuf


Rome en un jour
16,90
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

Maria Pourchet, jeune sociologue vosgienne résidante à Paris avait réussi son coup avec « Avancer » premier roman paru aux éditions Gallimard lors de la rentrée littéraire 2012. Drôle, jubilatoire et pétillant sont les mots qui caractérisaient le mieux ce récit familial qui mettait aux prises une jeune femme en quête d’avenir au milieu d’une famille recomposée.
Maria remet le couvert si j’ose dire lors de cette rentrée littéraire 2013 en intitulant son roman « Rome en un jour » toujours chez Gallimard. Il y est toujours question de l’univers familial mais cette fois ci sous l’angle du couple.

L’histoire est simple et bien menée : Pour les 40 ans de Paul, Marguerite sa femme a organisé une fête surprise sur la terrasse d’un hôtel parisien. Les invités, cercle à vocation amicale qui aurait pu avoir de l’avenir, au nombre de douze (comme les apôtres ?) s’installent à la terrasse pendant qu’au même moment Paul et Marguerite se déchirent dans leur appartement qu’ils n’arrivent pas à quitter. Paul est installé devant son poste de télévision, Marguerite à la recherche d’un prétexte pour sortir. Petit à petit les non-dits se font jour, les ressentiments apparaissent, les « vacheries » pleuvent… une guerre larvée qui va leur échapper.
Et s’il le voulait, lui, détruire Rome en un soir ?
Maria Pourchet réussit là son second roman avec des personnages de notre époque « boboisés » par leur univers parisien. Un sens de la formule toujours aussi aiguisé et des mots qui sonnent justes. Il est loin le temps de Claude Sautet et de la franche camaraderie de « Vincent, François, Paul et les autres » qui soumis aux mêmes aléas du couple savaient se retrouver autour d’un verre en rase campagne.
Olivier
Maria Pourchet sera présente au salon du livre Amerigo Vespucci dans le cadre du Festival International de Géographie les 5 et 6 octobre prochain (stand Gallimard) et Rencontre prévue le samedi 5 octobre à la Médiathèque Victor Hugo de 14h à 15h.


Mauvais garçons, Historias de Soleas

Historias de Soleas

Futuropolis

29,00
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

Eblouissant !

Christophe Dabitch nous entraine au coeur du flamenco. Ses deux personnages ne vivent que pour la musique, autour de laquelle tourne toute leur existence. Un face à face vertigineux avec ces existences brisés, et leurs lots quotidiens : l'injustice sociale, le soleil, la paresse, les femmes...

Il fallait Benjamin Flao et son dessin époustouflant pour nous en mettre plein les yeux, page après page...


La Lettre à Helga
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

La lettre à Helga est la réponse d'un vieil homme, à la femme qu'il a toujours profondément aimée. Une réponse qui arrive bien des années après le courrier d’Helga, à l’âge où un homme peut se permettre d’évoquer sans fard les faits et les sentiments de toute une vie. Cette longue lettre revient sur l’histoire d’un amour passionné et impossible dans les vastes paysages islandais aussi rudes que majestueux.

Mariés chacun de leur côté, Bjarni, éleveur de moutons et contrôleur du fourrage et Helga jeune paysanne, sont d’abord victimes des rumeurs malintentionnées des autres villageois avant de succomber au désir et à l’amour retenus depuis de longues années. Malheureusement, au début du XX° siècle, décider de quitter son foyer et ses terres pour s’inventer une nouvelle vie en ville n’est pas si simple...
Un roman charnel et envoûtant dans lequel le travail et l’amour de la terre sont dépeints avec autant de grâce que les sentiments humains.


La liste de Freud
20,50
par (Librairie Le Neuf)
20 août 2013

A l'aube de la seconde guerre mondiale, les quatre sœurs de Freud s'inquiètent. Des rumeurs de plus en plus pressantes circulent au sujet du sort réservé aux Juifs. Elles supplient ce frère si influent de les aider à quitter l'Autriche, mais ce dernier refuse arguant que le peuple allemand dont il admire tant la culture ne peut se soumettre à de telles exactions. Pourtant, peu de temps après, il dresse une liste des proches qui l'accompagneront en Angleterre. Sur cette liste figurent son épouse, les membres de sa belle-famille mais pas ses sœurs qui, elles, resteront à Vienne avant d'être déportées au camp de Terezin...

C'est ainsi que débute ce roman foisonnant qui raconte l'histoire de la famille Freud, notamment de la cadette, Adolfina Freud, destin brisé par une mère maltraitante et ce frère faussement attentif. C'est par le prisme de cette figure familiale méconnue que l'auteur tente de restituer avec minutie une vision différente de la personnalité de Sigmund Freud, loin de l'image d'Épinal du père fondateur de la psychanalyse. Dans le Vienne des années d'avant Guerre, en pleine ébullition intellectuelle, ce roman ressuscite d'autres femmes oubliées dont le rôle auprès des grands artistes fut pourtant déterminant comme Klara Klimt ou Otla Kafka.