Conseils de lecture

En vieillissant les hommes pleurent, suivi de L’Imaginot

suivi de L’Imaginot

Flammarion

18,00
par (Librairie Le Neuf)
31 octobre 2012

Superbe

1961, Guerre d’Algérie mais c’est aussi le temps du passage au « modernisme » et Suzanne se débarrasse de son mobilier rétro au profit du formica. Suzanne est la femme d’Albert, ouvrier chez Michelin, qui regrette amèrement le temps des paysans. Gilles, le fils cadet, lecteur assidu de Balzac et « d’Eugénie Grandet » en particulier. Henry, l’ainé, appelé en Algérie.

L’Arrivée d’un poste de télévision dans la famille (le premier dans le village) et le passage d’Henry à l’émission « Cinq colonnes à la une » bouleverse le village. Passage de la lumière à la nuit. Sans tout dévoiler, la ligne Maginot fait une entrée remarquée, il y est question des mensonges de l’Histoire. Bouleversant.

A lire pour rendre hommage à ces hommes courageux qui ont fait les guerres. Vibrant hommage également aux gens de peu.

Un roman à mettre aux côtés des grands livres qui laissent une trace.


MAGELLAN, jusqu'au bout du monde

jusqu'au bout du monde

Glénat

14,95
par (Librairie Le Neuf)
31 octobre 2012

Magellan est une énigme. Il est l’un des plus grands explorateurs de tous les temps. Pour parvenir à son but, faire le tour du monde ou chercher une nouvelle route vers les îles aux épices et vers les richesses, Magellan devra tout renier, ses idéaux, son amour de jeunesse.
Cette Bande Dessinée, la première de la collection Explora est une vraie réussite, elle nous invite à plonger au cœur des expéditions de ces aventuriers fascinants.
Tout public ( à partir de 13 ans)


Parfums
18,50
par (Librairie Le Neuf)
31 octobre 2012

L’auteur des « âmes grises » et du « café de l’Excelsior » nous offre en cette rentrée littéraire un livre de senteurs d’enfances de son Nancy natal ( Dombasle sur Meurthe pour être plus précis) Des parfums que nous avons tous en mémoire olfactive et qui nous rajeunit tellement les images et les sentiments abondent dans ces petits textes délicieux à souhait : l’éternel remplaçant des parties de foot, l’enfant de cœur, la cave des vielles tantes, la maison de son père, les peurs de l’internat, l’enfant qui dort...

Là où « la petite gorgée de bière » de Philippe Delerm recevait un trois étoiles, nous pouvons allégrement décerner un quatre étoiles au romancier Lorrain.

A lire à toute heure du jour et de la nuit. A voix basse puis à voix haute.


J'ai glissé sur le monde avec effort / poèmes
15,00
par (Librairie Le Neuf)
31 octobre 2012

Poèmes à picorer !

Un recueil de poème lumineux et sensible où le poète, à travers la figure du père, évoque avec nostalgie l'enfance et les désillusions de la vie, mais sans mélancolie. Une vraie source d'énergie à l'écriture douce et imagée.

Des formes courtes à savourer et à picorer, pour les amateurs de poésie !


Rue des voleurs
21,50
par (Librairie Le Neuf)
31 octobre 2012

Très bon roman.

A l'aube du printemps arabe, un jeune tangérois "faute" avec sa cousin Meriem. Il s'enfuit de chez lui et vit dans la rue,avant d'être recueilli par un groupe islamiste qui le nourrit, l'habille et le loge. On suit son parcours, sur fond de printemps arabes, de dérives religieuses, lui qui garde ses rêves et ses espoirs intacts, bien au chaud, grâce à une vie de lectures intense. Ce qui ne l'empêche de voir ses ambitions se heurter continuellement à la précarité de sa condition...

Un roman-fleuve fascinant, à l'écriture douce, juste et profonde ! A lire d'urgence.